BFMTV

Canicule: les bons gestes pour se préserver de la chaleur

Par fortes chaleurs, il est vital de s'hydrater régulièrement et de rester dans un environnement le plus frais possible.

13 départements sont en vigilance orange canicule ce vendredi, avec des températures dépassant localement les 40 degrés. Pour supporter cette chaleur et préserver sa santé de la chaleur, outre les gestes barrières recommandés dans le cadre de la pandémie de Covid-19, quelques gestes simples sont à observer, particulièrement pour les populations les plus fragiles, c'est-à-dire les enfants en bas âge et les personnes âgées.

· Boire de l'eau et éviter l'alcool

En premier lieu, les autorités sanitaires recommandent de se désaltérer régulièrement afin de s'hydrater. Cette action passe aussi par l'alimentation, avec des aliments riches en eau tels que la pastèque et le melon, riches en eau.

Il est important de ne pas négliger son alimentation, tant pour son hydratation que pour s'assurer des apports caloriques suffisants. Les autorités sanitaires conseillent d'éviter les boissons alcoolisées, qui contre toute attente déshydratent.

Pratiquer un effort en pleine chaleur est également formellement déconseillé pour les mêmes raisons.

· Rester au frais

Pour supporter le mieux possible la chaleur et éviter le coup de chaud, il est par ailleurs conseillé de rester dans un environnement le plus frais possible, ce qui n'est pas toujours aisé au vu de la température extérieure.

Pour garder une température la plus basse possible, il peut être judicieux de tenir ses fenêtres, volets et éventuels rideaux fermés le jour, et les ouvrir à la nuit tombée si la température est redescendue.

Certaines astuces, qui peuvent sembler anecdotiques, peuvent aider à supporter cette période. Par exemple, placer des glaçons devant un ventilateur ou une toile mouillée devant une fenêtre peut permettre de rafraîchir un intérieur et éviter qu'il ne se transforme en fournaise.

"Ca a un vrai intérêt", estimait ce vendredi matin sur notre antenne Corinne Le Sauder, médecin généraliste et présidente de la Fédération des médecins de France.

· Gare au coup de chaud

La médecin alerte par ailleurs sur les coups de chaud et insolations. "C'est quelque chose de sérieux", a-t-elle mis en garde. Un coup de chaud se produit lorsque la température du corps "dépasse la limite".

Elle peut alors atteindre les 40 degrés. "Au départ, on a souvent un frisson, paradoxalement, et puis ensuite on se met à transpirer énormément, on devient faible, on est fatigable, on a des vertiges. Chez les personnes âgées c'est les chutes, les nausées, des vomissements et des maux de tête. On a le visage et le corps rouges, on respire vite, notre coeur s'accélère", détaille Corinne Le Sauder.

Malgré les précautions prises, il est toujours possible de faire un malaise. En ce cas-là, les autorités sanitaires indiquent d'appeler le 15.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV