BFMTV

De Leïla Slimani à Marc Lévy, des auteurs lancent un appel à acheter des livres pour soutenir les libraires

Une librairie (illustration)

Une librairie (illustration) - Damien Meyer- AFP

Une dizaine d'auteurs français se joignent en vidéo à l'initiative du magazine Livres Hebdo, qui lance le mouvement #TousEnLibrairie. L'objectif est de soutenir ces commerces dès leur réouverture après le confinement.

De nombreux auteurs français se mobilisent pour soutenir les librairies, particulièrement touchées économiquement par le confinement. Dans une vidéo, Leïla Slimani, Nicolas Mathieu, Marc Lévy, Michel Bussi, Nina Bouraoui et bien d'autres encouragent les Français à acheter des livres. Les librairies font partie des premiers commerces qui rouvriront leurs portes le 11 mai, date de démarrage du déconfinement progressif. 

"Toute l'année, nos libraires sont là pour nous permettre de trouver les livres qu'il nous faut pour voyager, rire, apprendre, aimer, palpiter, réfléchir, s'évader", déclarent-ils dans la vidéo. "Mais aujourd'hui, alors que sonne l'heure de la reprise, ce sont eux qui ont plus que jamais besoin de vous, besoin de nous. Dès à présent, sans plus tarder, tous ensemble, mobilisons-nous pour soutenir nos libraires. Que ce soit pour découvrir de nouveaux livres ou pour se replonger dans des classiques. Pour vous, pour vos familles, pour vos amis, offrez des livres et offrez-vous des livres."

Un "secteur sinistré"

Cette vidéo est une initiative du magazine Livres Hebdo, qui lance le mouvement #TousEnLibrairie. Le syndicat de la librairie française évalue entre 20 et 26 millions d'euros les charges fixes demeurant à la charge des libraires, dont l'activité a chuté de plus de 90% durant le confinement.

Ces commerces font partie des "secteurs sinistrés" par la crise du coronavirus, selon Bruno Le Maire. Le ministre de l'Économie a annoncé mercredi qu'elles devraient recevoir un "accompagnement spécifique": "Je souhaite que nous apportions un soutien total, très déterminé aux libraires, parce que c'est la vie culturelle de la France qui est en jeu", a-t-il déclaré. 

Benjamin Pierret