BFMTV

Attal concède qu'il n'est "pas plus dangereux d'entrer dans un musée que dans un supermarché"

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, invité ce mercredi sur BFMTV-RMC, a évoqué la situation des musées, dont la fermeture en raison de la crise sanitaire a été prolongée.

"C'est vrai que quand on juxtapose les choses, une galerie marchande, un musée... On circule dans les deux...". Interrogé ce mercredi matin au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a assuré "entendre l'incompréhension", des musées, contraints de rester fermés, alors que les commerces ont réouvert le 28 novembre dernier. "Non, il n'est pas plus dangereux d'entrer dans un musée que dans un supermarché", a-t-il reconnu.

"Evidemment, on souhaite pouvoir les rouvrir au plus vite, comme les cinémas, comme les théâtres, mais il faut regarder ce qui se passe autour de nous", a-t-il aussitôt tempéré. "Mais la situation ne s'améliore plus, on est à un plateau autour de 10-15.000 contaminations."

"On a procédé par étapes, parce que lorsque vous ouvrez des lieux supplémentaires, indépendamment de ce qui se passe dans le lieu en question, et des protocoles sanitaires mis en place, vous avez plus de circulation et plus de brassage", a-t-il encore justifié. Emmanuel Macron avait fixé un seuil de 5000 contaminations par jour pour pouvoir réouvrir les lieux culturels, seuil qui n'est aujourd'hui pas atteint.

Réouverture indispensable

Les muséums d'histoire naturelle ont écrit mardi au Premier ministre Jean Castex pour défendre une réouverture indispensable en pleine crise sanitaire afin de rendre "accessible au plus grand nombre" la culture scientifique et lutter contre les fausses informations.

Dans ce courrier transmis à l'AFP la Conférence permanente des Muséums de France (CPMF) souligne qu'il est "beaucoup plus facile de ne rien toucher dans un muséum que dans des bibliothèques" qui ont pourtant rouvert.

Et à Lyon, le président écologiste de la métropole a renoncé à rouvrir le musée des Confluences, après avoir envisagé ce week-end de passer outre les interdictions du gouvernement concernant les lieux culturels.

L'exécutif a tout de même décidé d'accueillir dans le hall de l'Hôtel de la Métropole une "exposition hors les murs" des réserves du musée des Confluences, afin selon sa directrice de "déconfiner les collections".

Magali Rangin