BFMTV

Un tapis de cadavres: mort de "centaines de milliers" de poissons en Australie

Des poissons morts tapissent le bassin du barrage de Menindee, en Australie.

Des poissons morts tapissent le bassin du barrage de Menindee, en Australie. - Capture vidéo Facebook Rob Gregory

Un grand bassin d'Australie voit ses poissons mourir par vagues. Le gouvernement et les scientifiques pointent le faible niveau d'eau et d'oxygène, mais les riverains accusent aussi des prélèvements d'eau excessifs et la pollution.

Le plus grand bassin hydrographique d'Australie a connu une nouvelle hécatombe de poissons quelques semaines après la mort de près d'un million d'entre eux, le troisième épisode du genre en moins de deux mois, ont annoncé ce lundi les autorités et les habitants.

Le gouvernement fédéral a imputé la catastrophe qui affecte l'immense bassin Murray-Darling, dans le sud-est du pays, à la grave sécheresse en cours. Si les scientifiques mettent en cause les faibles niveaux d'eau et d'oxygène et l'apparition d'algues, les riverains accusent des prélèvements d'eau excessifs et la pollution. 

Des inspecteurs du ministère des Industries primaires de Nouvelle-Galles du Sud se sont rendus sur place et ont constaté que "des centaines de milliers de poissons avaient péri".

"Nous nous attendons à de nouveaux décès de poissons dans le fleuve Darling car nous avons relevé la présence d'un grand nombre de poissons en détresse", a dit le ministère dans un communiqué. De plus, les températures doivent fortement grimper durant les prochains jours et aucune pluie n'est à l'horizon.

"Il y a beaucoup de petits poissons (morts). Bon nombre des poissons plus grands avaient déjà péri dans les deux dernières hécatombes", a déclaré à l'AFP Rob Gregory, tour opérateur de Menindee, ajoutant qu'il avait compté 380 poissons morts sur seulement six mètres de berge. Depuis plusieurs semaines, il poste régulièrement des vidéos sur Facebook qui montrent l'ampleur des dégâts. 

"Un désastre environnemental"

"C'est un désastre environnemental qui équivaut à beaucoup d'autres choses qui se passent, comme le blanchissement du corail de la Grande barrière", a-t-il dit.

Le bassin Murray-Darling, région agricole clé, s'étend sur plusieurs Etats et recouvre des milliers de kilomètres. Le ministère a estimé que les derniers décès avaient probablement été provoqués par une baisse soudaine des températures après des jours de canicule, ce qui a entraîné une chute des niveaux d'oxygène dans l'eau.

Le leader de l'opposition travailliste, Bill Shorten, a demandé aux autorités d'agir, déclarant que le bassin Murray-Darling faisait face "aux caractéristiques d'un désastre écologique".

Le gouvernement du Premier Ministre Scott Morrison a attribué l'hécatombe à la sécheresse, tout en défendant certaines politiques qui, selon les riverains, ont généré la pollution et la baisse des niveaux des cours d'eau. 

Voilà cependant des années que des chercheurs mettent en garde contre l'extraction sauvage et non contrôlée d'importantes quantités d'eau, pour l'irrigation ou à d'autres fins.

Des aérateurs dans les fleuves, un "simple pansement"

Le ministre chargé de l'Eau de Nouvelle-Galles du Sud Niall Blair a déclaré à la chaîne publique ABC que son gouvernement manquait de solutions après avoir installé des aérateurs dans les fleuves, remède qui fait figure de "simple pansement". 

"Ce n'est pas une question de dépenses, c'est simplement que personne ne propose d'alternatives", a-t-il dit. "La seule chose qui changerait vraiment la situation c'est de l'eau fraîche qui viendrait dans le bassin et cela n'est pas une possibilité pour le moment". 

L'intérieur de l'est australien est en proie à une sécheresse prolongée. Les températures extrêmement élevées de ces dernières semaines aggravent la situation. 

Liv Audigane avec AFP