BFMTV

Nouvelle-Zélande: des plages deviennent rouges après l'échouage de crustacés morts

Un squat lobster, qui appartient en français à la famille des galathées.

Un squat lobster, qui appartient en français à la famille des galathées. - Flickr - NOAA Ocean Exploration & Research

Les galathées s'échouent sur certaines plages de Nouvelle-Zélande en période de reproduction, au moment où ils s'accrochent au sable lors de marées hautes.

Le sable de certaines plages d'Otago, une région située au sud-est de la Nouvelle-Zélande, est devenu rouge ces derniers jours, après que des millions de squat lobsters (munida gregaria, appartenant à la famille des galathées, en français) morts s'y sont échoués. 

Le Dr John Zeldis, spécialisé dans l'écologie marine au National Centre for Water and Atmospheric Science, en Nouvelle-Zélande, a expliqué au quotidien britannique The Guardian que les crustacés s'accrochent au sable à marée haute, en raison d'un comportement instinctif lors des périodes de reproduction. Ils meurent, ensuite, au moment où la marée descend.

Le scientifique a indiqué avoir vu de nombreux corps de crustacés morts, mesurant entre 20 et 30 centimètres, sur les plages d'Otago entre décembre et juin, ainsi que dans les zones de Catlins et de la Péninsule de Banks.

Une population globale en bonne santé

Cette année, de nombreux locaux se sont étonnés de voir de plages se changer en rouge. 

Selon le Dr John Zeldis, même si leur nombre peut effrayer sur les plages néo-zélandaises, il ne s'agit que d'une "petite" fraction de la population globale, qui reste en bonne santé, malgré les changements climatiques. 

"Les galathées ont des modes si intéressants et fascinants. Le fait qu'ils apparaissent sur les plages n'est que la partie émergée de l'iceberg que les gens peuvent voir", a-t-il conclu auprès du Guardian.
Clément Boutin