BFMTV

Méditerranée: la préfecture maritime demande aux bateaux de s'éloigner d'un rorqual blessé

La femelle rorqual blessée en Méditerranée

La femelle rorqual blessée en Méditerranée - Capture d'écran Facebook/Tethys Research Institute

La femelle, prénommée Fluker, est très affaiblie. A cause de sa nageoire blessée, elle a des difficultés à se nourrir.

Un rorqual blessé préoccupe la préfecture maritime de la Méditerranée. Dans un appel d’urgence, elle a demandé aux bateaux de ne pas l’approcher à moins de 300 mètres, rapporte Le Parisien ce lundi.

Remontée de Grèce en longeant la Sicile en juin, la femelle, prénommée Fluker, a la nageoire caudale en partie amputée, précise Var-Matin. “Cette blessure a probablement été causée par un filet dérivant qui s'est accroché à sa queue”, indique au Parisien Frank Dhermain, vétérinaire et président du groupe d'études des cétacés en Méditerranée (GECEM).

Ce mammifère marin de 20 mètres de long est très mal en point. “Elle est très amaigrie. Elle a déjà survécu à une blessure qui aurait pu l'achever mais, là, un nouvel incident pourrait lui être fatal. Il faut la laisser tranquille!”, insiste la vétérinaire Véronique Viénet.

"Impossible d'aller chercher du plancton"

À cause de sa blessure, la femelle peine à se nourrir correctement. “Ce mammifère est incapable de plonger plus de trois minutes en profondeur", explique encore le Gecem. "Il lui est donc impossible d'aller chercher du plancton en quantité pour se nourrir. Fluker reste donc en surface et s'approche des côtes françaises car c'est là que la nourriture est la plus abondante.”

Dans le sanctuaire marin de Pelagos, une zone protégée entre Toulon et le sud de la Corse, les mammifères marins, dauphins, baleines ou rorquals, vivent normalement tranquillement.

Camille Sarazin Journaliste BFMTV