BFMTV

Le fils du lion Cecil tué à son tour par un chasseur de trophées

Le lion Cecil, père du félin abattu, en 2012 au Zimbabwe.

Le lion Cecil, père du félin abattu, en 2012 au Zimbabwe. - Zimbabwe National Parc - AFP

Le lion et sa troupe s'étaient aventurés en dehors du parc naturel de Hwange, situé au Zimbabwe, en Afrique australe.

Une des progénitures de Cecil le lion, tué par un dentiste américain en 2015, a été tué par un chasseur de trophées, révèle le Telegraph ce jeudi. Xanda, âgé de six ans, a été abattu en bordure du parc national de Hwange dans le nord-ouest du Zimbabwe. 

Quand le chasseur professionnel Richard Cooke a découvert que le lion portait un collier électronique permettant de l'identifier et le localiser, il l'a rendu aux chercheurs qui étudiaient l'animal.

"Nous savions que Xanda et sa troupe passaient beaucoup de temps à l'extérieur du parc, ces derniers mois, mais nous ne pouvions pas y faire rand chose", explique Andrew Loveridge, l'un de ces chercheurs, au quotidien britannique.

Une chasse légale

"Richard Cooke est l'un des 'gentils'. Il agit d'une manière éthique, nous a redonné le collier et nous a appris ce qui s'était passé. Sa chasse était légale et Xanda avait plus de six ans, donc tout était dans les règles", précise par ailleurs le chercheur. 

Andrew Loveridge, qui travaille également au département de zoologie de l'université d'Oxford, espère qu'une bande de cinq kilomètres sera bientôt établie autour du parc pour que les chasseurs ne tirent pas accidentellement sur des lions portant des colliers qui s'aventureraient hors du périmètre sécurisé.

La mort de Cecil le lion, l'un des plus célèbres du Zimbabwe, avait provoqué une indignation internationale en juillet 2015. Le chasseur, Walter Palmer, avait assuré avoir abattu le félin en toute légalité et n'avoir aucun regret sur son acte. 

Richard Cooke n'a pour le moment pas révélé l'identité de son client. 

Liv Audigane