BFMTV

Des chiens envoyés en Floride pour réconforter les survivants de la fusillade

Des chiens de thérapie au chevet des survivants de la fusillade de Floride, le 16 février 2018 à Parkland

Des chiens de thérapie au chevet des survivants de la fusillade de Floride, le 16 février 2018 à Parkland - MARK WILSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les chiens de thérapie sont formés pour rester calmes et apaiser les habitants en phase de deuil ou de détresse.

Les animaux peuvent aussi panser les plaies. Dix-neuf chiens de thérapie ont été envoyés en Floride au lendemain de la fusillade du lycée de Parkland, lors de laquelle 17 personnes ont été tuées, rapporte ABCNews. Ces canidés ont pour objectif de réconforter les survivants de la tuerie.

L'initiative a été prise par l'organisme de bienfaisance "LCC K-9 Comfort Dog Ministry", qui possède plus de 130 chiens de thérapie dans plus de 20 Etats. Cet organisme caritatif envoie après chaque tragédie depuis 2008, plusieurs golden retrievers à travers les Etats-Unis, pour aider les victimes à surmonter leur deuil. Ce fut le cas par exemple lors de la fusillade de Las Vegas en octobre dernier, de la tuerie d'Orlando en 2016, et du massacre de l'école de Sandy Hook en 2012.

Ralentissement du rythme cardique

Dès l'âge de huit semaines, ces chiens de thérapie sont formés par des dresseurs bénévoles, qui leur apprennent à rester calmes en toute circonstance, même en cas de coups de feu. Sur le terrain, ils s'allongent et attendent que les habitants viennent les caresser. A leur contact, ces derniers constatent un ralentissement de leur rythme cardiaque.

"Quand une personne caresse un chien, elle a tendance à se détendre", explique Tim Hetzner, président de l'organisme de bienfaisance de l'Illinois, à People. "Et quand une personne se détend, elle est plus susceptible de parler de ce qu'elle a vécu. C'est un élément clé du processus de guérison".

Plusieurs groupes de chiens se relayent tous les six à sept jours pour tenir compagnie aux victimes. Passé ce délai, ils sont renvoyés à l'organisme pour pouvoir se détendre à leur tour, car ils "reçoivent les émotions des gens qui les caressent", explique Tim Hetzner. Dans ce même esprit, les animaux font des pauses toutes les deux heures environ, pendant lesquelles ils peuvent notamment jouer à la balle pour s'aérer.

Céline Penicaud