BFMTV

Covid: un test de moins de 24h bientôt requis pour les non-vaccinés au retour d'Espagne et du Portugal

Des touristes à Lisbonne, le 18 juin 2021 au Portugal

Des touristes à Lisbonne, le 18 juin 2021 au Portugal - PATRICIA DE MELO MOREIRA © 2019 AFP

La mesure devrait entrer en vigueur ce week-end, a annoncé le secrétaire d'État aux Affaires européennes Clément Beaune.

Gabriel Attal l'avait promis, il n'est "pas question d'interdire aux Français d'aller en Espagne et au Portugal" pour les vacances d'été. Mais le gouvernement met en place des mesures de précaution supplémentaire, face à la résurgence du Covid-19 dans la péninsule ibérique, portée notamment par la progression du variant Delta plus contagieux.

Les Français non-vaccinés devront désormais présenter un test négatif "de moins de 24 heures" au retour de ces deux destinations, "parce que la situation y est difficile", a confirmé le secrétaire d'État aux Affaires européennes Clément Beaune ce jeudi sur France Info.

"La mesure devrait entrer en vigueur ce week-end", a précisé le membre du gouvernement.

De multiples restrictions en vigueur

L'Espagne est confrontée depuis quelques semaines à une nouvelle vague d'infections au Covid-19, avec une explosion du taux d'incidence à 436 cas pour 100.000 habitants sur les 14 derniers jours, selon les chiffres officiels publiés mardi. Plusieurs régions ont remis en place des restrictions sanitaires, allant jusqu'à réimposer des couvre-feux ou fermer certains lieux (bars, discothèques...).

Le Portugal, a de son côté franchi ce mercredi la barre des 4000 nouveaux cas en 24 heures, selon le bilan des autorités sanitaires. Le variant Delta est devenu prédominant dans le pays. Selon le dernier rapport de l'Institut national de santé publique (Insa) publié mardi, la fréquence relative du variant d'abord identifié en Inde a atteint près de 90% pour la semaine terminée le 4 juillet.

Pour tenter de contenir ce variant plus contagieux, le gouvernement a décidé la semaine dernière d'élargir l'usage du pass sanitaire, notamment pour loger dans un hôtel ou, le week-end, pour avoir accès à l'intérieur des restaurants dans les régions les plus touchées. Les horaires de ces établissements ont été réduits et un couvre-feu nocturne, de 23h00 à 5h00, d'abord restreint aux 45 municipalités les plus touchées, s'applique désormais aux 60 communes avec le taux d'incidence le plus élevé.

M.D. avec AFP