BFMTV

Les cabanes dans les arbres, destination idéale pour un retour aux sources

La cabane spa Cocoon Plume au domaine du Bois-de-Rosoy, dans l’Oise.

La cabane spa Cocoon Plume au domaine du Bois-de-Rosoy, dans l’Oise. - Le Bois-de-Rosoy/Presse

Perchées à plusieurs mètres de hauteur dans des forêts préservées, les cabanes dans les arbres attirent de plus en plus de vacanciers, à la recherche d’intimité et de contact avec la nature.

"Pour la nuit du samedi, nous n’avons pas de disponibilité avant le mois de novembre", se réjouit Christophe Henninot, propriétaire des Cabanes du Hérisson, dans le Jura. Ouvert en juillet 2019, son établissement qui dispose de deux cabanes dans les arbres et de deux cottages disséminés dans une forêt de trois hectares, croule sous les demandes de réservations. Même constat au Domaine de la Grange Saint-Martin en région parisienne qui évoque "des centaines d’appels" dès les premiers jours de juin après les annonces prometteuses d’Edouard Philippe sur la levée des mesures de confinement.

Les cabanes dans les arbres, qui font partie de ce que l’on appelle les hébergements insolites, présentent en effet de beaux atouts en ces temps de crise sanitaire, par rapport à l’hôtellerie traditionnelle.

"Le plus souvent construites dans des espaces naturels privilégiés, elles sont suffisamment éloignées les unes des autres pour que la distanciation sociale soit respectée", assure Nicolas Sartorius, président de la société Unic Stay qui possède notamment la plateforme de réservation d’hébergements insolites Abracadaroom.

Un retour en enfance

L’engouement pour ces cahutes en bois ne date toutefois pas de cet hiver. Dès le début des années 2000, sous l’impulsion de Cédric Bolmont et Arnaud de la Chesnais, les premières cabanes dans les arbres voient le jour en Bretagne, au domaine des Ormes.

Rapidement, le concept séduit et se propage dans toutes les régions françaises, notamment celles qui bénéficient de vastes bois et forêts propices à des immersions en pleine nature. D’après Unic Stay, le nombre de cabanes en France a ainsi doublé depuis 2015, et le secteur connaît une croissance de 20% par an.

"Les cabanes offrent la possibilité de se dépayser à quelques kilomètres de chez soi", confirme Axelle Zandvliet, propriétaire du Domaine du Bois-de-Rosoy, dans l’Oise, qui évoque une clientèle de proximité avec des séjours d’une durée moyenne de une à deux nuits. Perdues dans un parc de quatre hectares, ses 13 cabanes permettent en effet aux visiteurs de se ressourcer au contact de la nature.

"Dormir dans la forêt, être réveillé par les rayons du soleil, apercevoir un écureuil lorsque l’on prend son petit-déjeuner perché dans les arbres, écouter les oiseaux… C’est ce retour aux sources que viennent chercher les clients", confie-t-elle.

"Enfants, nous avons tous un jour construit une cabane. Les adultes qui séjournent chez nous revivent ce rêve de jeunesse, ils retrouvent un cadre féérique et romantique qui leur permet de vivre une parenthèse dans leur quotidien, le temps d’une soirée", abonde Christophe Henninot.

Un tourisme écoresponsable

Au Bois-de-Rosoy, les cabanes possèdent un jacuzzi privé en terrasse.
Au Bois-de-Rosoy, les cabanes possèdent un jacuzzi privé en terrasse. © Petite Valse Rose

Les cabanes, majoritairement en bois, en parfaite harmonie avec leur environnement, répondent par ailleurs aux préoccupations des consommateurs. "La construction de ce type d’hébergements va de pair avec le respect de la nature", confirme Thomas Villetard, responsable du réseau Cabanes de France, qui recense près de 250 établissements sur le territoire.

Matériaux de construction écologiques, traitement des eaux usées, partenariat avec des producteurs bio et locaux pour les offres de restauration, recours à l’économie circulaire… Près des trois quarts des domaines référencés sur la plateforme sont labellisés "Clé verte", gage de leur engagement pour un tourisme durable, écologiquement vertueux et socialement responsable.

"Les cabanes dans les arbres reflètent des valeurs d’authenticité et permettent de se reconnecter à l’essentiel", estime Axelle Zandvliet.

Et si au début des années 2000, les premières cabanes se voulaient sommaires et rustiques, les hébergeurs proposent désormais des installations plus haut de gamme, plus confortables avec salles de bains privées, voire jacuzzi en terrasse. En couple, en famille ou entre amis, la cabane dans les arbres pourrait bien être l’option idéale pour vivre une expérience unique et inoubliable, en toute intimité.

Mélanie Rostagnat Journaliste BFMTV