BFMTV

Val-de-Marne: une coloration  provoque une impressionnante allergie chez une jeune femme

Le crane de la jeune femme a gonflé quelques heures après la pose d'une coloration

Le crane de la jeune femme a gonflé quelques heures après la pose d'une coloration - Le Parisien / YouTube

Le PPD, une substance présente dans la lotion, pourrait être responsable de cette réaction.

Les clichés d'Estelle, une jeune femme de 19 ans originaire de Virty-sur-Seine dans la Val-de-Marne ont causé une importante vague d'inquiétude sur les réseaux sociaux. Sur ces photographies publiées plus tôt dans la semaine par sa propre mère, on peut en effet voir la jeune adulte, le visage gonflé au niveau des tempes et du front.

Comme le résume Le Parisien, cette hydrocéphalie temporaire est en fait due à l'utilisation d'une coloration pour cheveux, dans laquelle se trouvait une substance hautement allergène, le PPD (paraphénylènediamine).

Sensation d'étouffement

Et les conséquences auraient pu être graves pour la jeune femme. "J’ai failli mourir, je ne veux pas que ça arrive à d’autres" explique-t-elle dans les colonnes du quotidien francilien. Quelques heures après avoir appliqué la lotion, son "cuir chevelu commence à gratter, le haut de son crâne à enfler" détaille-t-elle encore.

Très vite, un pharmacien lui conseille des antihistaminiques et une crème contre les démangeaisons mais rien n'y fait, le jour d'après, son visage est toujours autant gonflé et douloureux. 

Cette fois-ci, Estelle se rend aux urgences où une perfusion aux corticoïdes et aux antihistaminiques lui est dans un premier temps administrée, avant une piqûre d'adrénaline finalement salvatrice. Hospitalisée pur une nuit, elle affirme avoir eu la sensation d'étouffer. Quelques jours plus tard, elle ne ressent plus de démangeaisons ni de douleurs et son visage a retrouvé une apparence normale. 

Test allergique pas respecté

Si la jeune femme reconnait volontiers ne pas avoir suivi les règles d'usage, elle souhaite malgré tout mettre en garde contre les produits de ce type. 

"Il est précisé dans la notice qu’il faut faire un test allergique avant de procéder à la coloration" souligne sa mère. Cependant, elle n'a attendu que 30 minutes au lieu des 48 heures préconisées pour cette coloration. 

"Préciser sur le packaging que le produit contient du PPD, un produit hautement allergène qui peut entraîner des réactions catastrophiques" serait toutefois nécessaire souligne la mère d'Estelle dans un post Facebook aujourd'hui disparu. 
Hugo Septier