BFM Business

Pollution, allergies: les meilleures applis pour suivre la qualité de l'air

Des applications permettent de s'informer de la qualité de l'air sur son smartphone et d'optimiser ses déplacements.

>Plume, pour suivre la pollution en temps réel

Plume, une application française donne des données en temps réel assez détaillées sur le niveau de pollution. Elle permet par exemple de connaître les taux d'ozone mesurés et de les comparer avec la moyenne annuelle ou les jours de pics de pollution. L'utilisateur peut ainsi savoir si la pollution relevée est exceptionnelle ou si elle est finalement dans la moyenne des autres jours. 

L'intérêt de Plume est aussi de donner des recommandations. Un petit curseur permet de naviguer au fil des heures de la journée pour savoir s'il est opportun de faire du vélo, du jogging ou même de s'asseoir en terrasse à telle ou telle heure. 

Plume
Plume © Capture Plume

>Itiner'air, la pollution au fil de ses déplacements

Cette deuxième appli est celle d'Airparif, l'organisme chargé de mesurer la qualité de l'air en Ile-de-France. Itiner'AIR permet de calculer son itinéraire à pied, à vélo ou en courant et d'identifier sur la carte les zones de pollution. L'utilisateur peut identifier à quoi il est exposé et au besoin aménager son itinéraire pour moins subir la pollution. 

Des notifications sont aussi envoyées pour être informé d'éventuels épisodes de pollution. 

Itiner'AIR
Itiner'AIR © Capture Itiner'AIR

>Air Matters, des alertes pollution et allergies 

Certains polluants, comme le dioxyde d'azote, peuvent aggraver les allergies. L'application Air Matters a ce double intérêt de gérer les données de pollution mais aussi d'afficher la présence des allergènes les plus répandus (graminées, bouleau etc). Air Matters recense ces données dans plus de 50 pays, ce qui permet d'identifier les villes les plus polluées (Khotan en Chine) ou au contraire celles qui affichent la meilleure qualité d'air (Lachendorf en Allemagne). 

Cette appli peut aussi être connectée aux purificateurs d'air Philips qui vont pouvoir réagir en fonction du niveau de pollution détecté.

Air Matters
Air Matters © Capture Air Matters

>Waze, la circulation différenciée intégrée

On ne présente plus Waze, l'application communautaire de navigation. Cette dernière intègre depuis le printemps 2018 les données sur la circulation différenciée.

L'automobiliste peut renseigner son type de vignette Crit'Air, l'application calculera alors les trajets excluant les zones interdites, comme c'était le cas fin juillet pour les Crit'Air 4 et 5 à Paris et en petite couronne. 

Carole Blanchard et Raphael Grably