BFMTV

Vague de froid: Paris propose à l'Etat deux nouveaux sites pour les SDF

Un sans-abri dormant rue de Rivoli à Paris, le 2 avril 2015.

Un sans-abri dormant rue de Rivoli à Paris, le 2 avril 2015. - KENZO TRIBOUILLARD / AFP

800 personnes dorment à la rue chaque nuit dans la capitale française.

Alors que le froid hivernal s'installe sur toute la France, on estime que 800 personnes dorment à la rue chaque nuit dans la capitale. La Ville de Paris propose à l'Etat que deux nouveaux sites soient aménagés pour accueillir "des centaines de sans-abris", qui souffrent d'un manque de places en hiver, indique ce dimanche Ian Brossat, adjoint PCF au Logement de la mairie de Paris, dans le Journal du dimanche.

"La situation reste très préoccupante. Selon le Samu social, seuls 30% des appels au 115 aboutissent à une proposition d'hébergement. Il faut donc changer de braquet. Cet été, le président de la République a dit qu'il ne voulait 'plus personne dans les rues'. Je lui réponds: chiche!", déclare cet adjoint d'Anne Hidalgo.

Aménager le Val-de-Grâce

La Ville propose d'aménager le Val-de-Grâce (propriété du ministère des Armées), "vide depuis juin 2016, qui pourrait accueillir des sans-abri en attendant son réaménagement". "D'autre part, un terrain d'un peu plus de 1.000 m² situé à Neuilly-sur-Seine, copropriété de la Ville de Paris et des Beaux-Arts, aujourd'hui utilisé comme parking par un club de tennis", pourrait "se prêter à de l'hébergement modulaire", selon Ian Brossat.

Et ce communiste d'affirmer qu'il ne s'agit pas, en choisissant Neuilly, de punir "les quartiers huppés". D'ailleurs, "les choses se passent bien" dans le 16e arrondissement où des logements pour SDF ont été installés en lisière du bois de Boulogne il y a un an, affirme l'adjoint.

La Ville de Paris, qui dispose de 10.000 places d'hébergement d'urgence, va ouvrir "1.000 places supplémentaires dans le cadre du plan +grand froid+" et "de nouveaux centres d'hébergement" à compter du 10 décembre, précise aussi Ian Brossat.

C.V. avec AFP