BFMTV

Une marche des libertés ce samedi contre "les idées d'extrême-droite"

Plusieurs défilés se tiendront ce samedi en France et notamment à Paris à l'appel de plusieurs organisations syndicales, politiques et associatives pour lutter contre les idées de l'extrême-droite.

Une marche en ordre dispersé. En réaction à l'actualité de ces dernières semaines marquée notamment par des incidents impliquant l'extrême-droite, les gauches politiques, syndicales et associatives contre-attaquent ce samedi avec une nouvelle "Marche des libertés" consacrée cette fois à la lutte "contre les idées d'extrême droite".

"S’allier avec l’extrême droite ou reprendre ses idées ne constituent plus un interdit. Les propos et actes racistes et sexistes au travail et dans la vie se propagent. Les attaques contre les libertés et les droits sociaux s’accentuent gravement", dénoncent les organisateurs de cette journée de mobilisation.

Avec des défilés dans de nombreuses villes de France, à l'appel de plus d'une centaine d'organisations, cette "marche" se veut un événement de grande ampleur. L'occasion aussi de dénoncer les "lois liberticides" adoptées par le pouvoir.

La division des partis de gauche sur des sujets comme la laïcité, la police et la République, complique les soutiens à une initiative sur les libertés qui aurait fait l'unanimité dans cette partie de l'échiquier politique il y a plusieurs années. Pour franchir ces obstacles, les initiateurs se sont tournés vers les gauches culturelles, associatives et syndicales à travers un appel diffusé début mai dans Libération.

Les soutiens pour une marche le 12 juin affluent alors vite, de la CGT à la Cimade en passant par la LDH, la FSU, le Syndicat de la magistrature ou encore diverses ONG pour le climat.

Pas d'union des gauches à la marche parisienne

Reste que le casting politique attendu ne se réunira pas en un seul et même endroit. L'Insoumis Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon (Générations) et l'écologiste Julien Bayou devraient participer au défilé parisien qui partira à 14h de la place de Clichy pour rejoindre la place de la République par le boulevard Magenta.

Le chef des communistes Fabien Roussel sera quant à lui à Lille, le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure en PACA, tandis que l'eurodéputé EELV Yannick Jadot participera à un autre événement.

Hugues Garnier avec AFP Journaliste BFMTV