BFMTV

Un spot de surf en plein air bientôt aux portes de Paris

Un lac avec des vagues artificielles devrait voir le jour près de Paris à partir de 2019.

Un lac avec des vagues artificielles devrait voir le jour près de Paris à partir de 2019. - Waves in City

Plusieurs sites sont à l'étude près de Paris pour accueillir un spot de surf en extérieur. L'entreprise derrière ce projet cherche à développer le surf urbain avec ce lieu unique en France, dont les travaux devraient débuter en 2018 pour une ouverture prévue en 2019.

Et si les vagues de la côte basque venaient jusqu'aux surfers des villes? Ces derniers devraient pouvoir bientôt affronter des vagues, sans sortir de l'Ile-de-France. La société Waves in City, spécialiste français du surf de vagues artificielles s'est en effet mis en tête d'offrir ce rêve aux adeptes de la glisse.

"Beaucoup de citadins et notamment à Paris sont passionnés par le surf et ne peuvent pas pratiquer. Il y a un vivier de surfers dans les villes et un potentiel de gens qui veulent apprendre mais n'en ont pas l'opportunité", explique à BFMParis.com Jérôme Villeminot, président-fondateur de Waves in City. 

Ce spot de surf prendra la forme d'un lac artificiel dans lequel des vagues seront recréées. Si la localisation exacte n'est pas encore arrêtée, plusieurs sites sont à l'étude sur la deuxième couronne parisienne et à environ 45 minutes de la capitale.

"Cette année, si tout se passe bien, on choisit le site et on aura les principales autorisation administratives avec le début des travaux programmé pour le printemps 2018", ajoute Jérôme Villeminot.

Le site retenu devrait être annoncé dans le courant de l'année pour une ouverture prévue à l'été 2019.

Projection du spot de surf qui devrait voir le jour près de Paris.
Projection du spot de surf qui devrait voir le jour près de Paris. © Waves in City

5 hectares dédiés à la glisse

En tout, le projet devrait s'étendre sur 5 hectares, un large espace est nécessaire pour la construction du lac afin qu'il soit assez grand pour permettre de recréer des vagues. Ces dernières seront reproduites grâces à des ondes sous-marines qui soulèvent l'eau et devraient donner l'illusion de vagues naturelles.

Outre ce lac artificiel, l'idée est de créer un véritable complexe sportif. Un bâtiment abritera également une vague statique permettant de pratiquer le surf "indoor". Plage, piste de promenade, skate-park et commerces liés à l'univers du surf feront aussi partie du site, où l'on pourra prendre des cours pour se familiariser avec ce sport d'ordinaire réservé au littoral.

Ce spot, serait le premier du genre à voir le jour en France, mais le concept est déjà développé au nord du Pays de Galles ou encore à Austin au Texas. Waves in City porte également deux autres projets moins avancés ailleurs en France, ils pourraient voir le jour d'ici cinq à sept ans. 

"Reproduire un site naturel"

Concernant les questions environnementales liées à la construction de telles infrastructures, les concepteurs du projet veulent rassurer, mettant en avant les valeurs du surf: "la nature, le partage et le dépassement de soi".

"Nous avons beaucoup travaillé sur le volet environnement. L'idée est de reproduire un site naturel, un éco-système avec des nichoirs par exemple. Autant que possible, le site utilisera de l'eau de pluie et des énergies renouvelables, même si on ne pourra pas être neutre en énergie. On a conçu nos infrastructures pour qu'elles soient le plus écologiques possibles", ajoute Jérôme Villeminot. 

Côté financement, il sera majoritairement assuré par des fonds privés, Waves in City table sur un maximum de 15% d'aides et de subventions publiques. Pour accéder à ce site unique, le public devra lui dépenser entre 55 et 45 euros pour un pass journalier selon la saison, un tarif comparable à celui de parcs d'attraction de la région et qui reste moins cher qu'un aller-retour sur la côte Atlantique. 

Carole Blanchard