BFMTV

"Un masque n'est pas un objet de mode": le maire de Thonon-les-Bains répond aux critiques de certains habitants

Des habitants de Thonon-les-Bains critiquent les masques lavables qui ont été distribués par la mairie.

Des habitants de Thonon-les-Bains critiquent les masques lavables qui ont été distribués par la mairie. - Facebook de la municipalité de Thonon-les-Bains

Sur les réseaux sociaux, des Thononais s'insurgent contre des masques distribués par la mairie qu'ils jugent inadaptés. L'édile de la commune de Haute-Savoie, Jean Denais, se défend en expliquant qu'ils respectent les normes AFNOR.

Ce sont quelque 25.000 masques qui ont été gratuitement distribués aux Thononais à la veille du déconfinement, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Sous pli, directement dans la boîte aux lettres des habitants de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie) qui en ont formulé la demande. Plusieurs milliers de masques doivent encore être distribués pour atteindre le chiffre global de 32.000, sur les 35.000 habitants que compte la commune.

Pourtant, sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes mettent en cause la qualité de ces masques et leur aspect, comme le racontent Le Messager et France 3.

Sur Twitter, des internautes ont posté des photos d'eux-mêmes affublés dudit masque, qui sur certains clichés leur mange le visage voire cache leurs yeux. "Une honte", estime une utilisatrice du réseau social. Des "horreurs", renchérit-elle. "Des chiffons de meuble en guise de masque", estime une autre.

"Un problème d'esthétique"

Contacté par BFMTV.com, le maire de la ville se défend et dénonce "un problème d'esthétique", "bassement politicien". Les masques ont été fabriqués par une entreprise de la région Auvergne-Rhône-Alpes implantée dans la Loire, dénommée Les Tissages de Charlieu.

"Dès avril, on a commandé à une entreprise française", argue le maire.

Il explique avoir choisi cette entreprise qui figurait sur "des listings de l'Etat où il y avait des sociétés de masques qui respectent les normes AFNOR".

Laver le masque avant utilisation

Jean Denais assure que les masques sont déposés avec un mode d'emploi indiquant qu'il est nécessaire de laver la protection avant de l'utiliser.

"Les gens qui s'affichent n'ont pas lavé les masques, accuse-t-il. Quand le masque est lavé, il colle parfaitement au visage et répond à un impératif de protection", s'agace-t-il.

Le masque ne risque-t-il pas de rétrécir encore davantage au fil des lavages?

"On a fait des essais", balaye Jean Denais.

"Pas un concours d'élégance"

Dans la notice d'utilisation des masques, disponible sur le site de l'entreprise Les Tissages de Charlieu, il est en effet indiqué qu'il est nécessaire, avant la première utilisation, de "passer à la vapeur (...), laver et sécher le masque".

"Je rappelle qu'un masque n'est pas un objet de mode et qu'on n'est pas dans un concours d'élégance", poursuit le maire qui trouve la polémique "indécente", notamment car "les masques sont faits pour rendre service aux gens".
Clarisse Martin