BFMTV

Trois ouvriers grièvement blessés sur un site d'Airbus à Colomiers

L'usine Airbus à Colomiers.

L'usine Airbus à Colomiers. - -

Une nacelle mobile s'est effondrée alors que les ouvriers travaillaient sur le fuselage d'un avion A330.

Trois ouvriers qui travaillaient sur un avion dans un atelier d'Airbus, à Colomiers près de Toulouse, ont été grièvement blessés jeudi matin dans la chute d'une nacelle. Quatre salariés du constructeur européen se trouvaient à 10 mètres de hauteur sur cette nacelle mobile, où ils apprêtaient le fuselage d'un avion A 330 afin de le peindre, selon une source policière.

D'après les premiers éléments de l'enquête, les ouvriers se sont rendu compte qu'il y avait un problème avec cette nacelle qui permet aux employés de se déplacer latéralement et de haut en bas pour travailler sur les avions. L'un d'eux a réussi à s'extraire de cette plateforme mais celle-ci s'est ensuite effondrée, entraînant les trois autres employés dans sa chute.

Les victimes âgées d'une trentaine d'années

Les trois ouvriers grièvement blessés ont été évacués par les pompiers vers des établissements hospitaliers de la région toulousaine. Victimes de traumatismes crâniens, ils sont âgés d'une trentaine d'années, selon les pompiers. Une quatrième personne, choquée, a également été conduite à l'hôpital, ont ajouté les pompiers qui n'ont pas pu préciser s'il s'agissait du quatrième ouvrier.

Les services médicaux d'Airbus se sont immédiatement rendus sur les lieux de l'accident, indique Airbus. L'avionneur souligne qu'il a mis en place un programme interne, commun à tout Airbus, qui permet à des employés ayant reçu une formation spécifique d'apporter de l'aide aux familles de victimes éventuelles d'accidents.

Un accident "très rare"

Le parquet de Toulouse s'est déplacé sur les lieux tandis que selon une source syndicale, une réunion extraordinaire du Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) devait se tenir dans l'après-midi.

Ce type d'accident est "très très rare", souligne la direction, et Airbus met tout en oeuvre pour collaborer avec les services de police pour tenter de comprendre l'origine du drame.

En mars 2010, un ouvrier du bâtiment était mort sur un chantier de construction d'une usine d'Airbus à Colomiers et un autre avait été grièvement blessé. Les deux victimes avaient chuté d'une nacelle.

La rédaction