BFMTV

Tempête Dirk : Valls reconnaît "une erreur d'appréciation"

-

- - -

En déplacement jeudi dans le Finistère, le ministre de l'Intérieur a souligné la solidarité "légendaire" des Bretons, mais a reconnu une "erreur d'appréciation" dans l'évaluation des précipitations.

Touchée de plein fouet par la tempête Dirk depuis plusieurs jours, la Bretagne se remet lentement des inondations et des dégâts dus aux vents violents. Jeudi, les Bretons ont reçu la visite du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

Le ministre a reconnu une faiblesse dans l'évaluation des précipitations. "Il y a eu sans aucun doute une erreur d'appréciation", a-t-il lancé devant les caméras, conscient des conséquences terribles des intempéries. Environ 20.000 foyers français restaient privés d'électricité jeudi matin, selon un bilan publié par ERDF qui comptait les raccorder dans la journée. La zone Bretagne/Pays-de-Loire reste la plus touchée avec 19.000 foyers sans alimentation électrique depuis mardi matin.

"Les procédures d'assurance pourront aller vite"

Manuel Valls a demandé "aux préfets un retour d'expérience sur l'évaluation des précipitations", mais a assuré que "les procédures de catastrophe naturelle sont enclenchées et elles seront vite mises en œuvre." "Les procédures d'assurance avec les collectivités locales pourront aller très vite", a souligné le ministre.

Il a par ailleurs salué "l'aide apportée par les services publics et l'engagement des maires" aux sinistrés, rappelant la nécessité d'avoir "des services publics forts", et souligné "la solidarité des Bretons légendaire", alors qu'il se trouvait à Quimperlé, une commune extrêmement touchée par les inondations.

Le ministre de l'Intérieur a prévu de revenir début janvier en Bretagne, "l'occasion de faire un point sur les procédures".

La rédaction