BFMTV

Stars et anonymes disent adieu à Annie Girardot

De nombreuses personnalités du cinéma, dont l'acteur Alain Delon, ont assisté en l'église Saint-Roch, à Paris, aux obsèques d'Annie Girardot, figure reconnue et familière du cinéma français, décédée lundi à l'âge de 79 ans. /Photo prise le 4 mars 2011/ RE

De nombreuses personnalités du cinéma, dont l'acteur Alain Delon, ont assisté en l'église Saint-Roch, à Paris, aux obsèques d'Annie Girardot, figure reconnue et familière du cinéma français, décédée lundi à l'âge de 79 ans. /Photo prise le 4 mars 2011/ RE - -

PARIS (Reuters) - De nombreuses personnalités du cinéma, dont l'acteur Alain Delon, ont assisté vendredi aux obsèques d'Annie Girardot, figure...

PARIS (Reuters) - De nombreuses personnalités du cinéma, dont l'acteur Alain Delon, ont assisté vendredi aux obsèques d'Annie Girardot, figure reconnue et familière du cinéma français, décédée lundi à l'âge de 79 ans.

Après une bénédiction en l'église Saint-Roch, la paroisse parisienne des artistes, l'héroïne de "Rocco et ses frères" et de "Mourir d'aimer" devait être inhumée dans l'intimité au cimetière du Père-Lachaise.

A l'arrivée et au départ du cercueil, proches et centaines d'anonymes massés dans le silence près de l'église ont longuement applaudi. Ils ont pu apercevoir la fille de la défunte, Giulia Salvatori, et ses deux petits-enfants Lola et Renato.

Parmi les personnalités, on pouvait reconnaître Alain Delon, arrivé main dans la main avec Mireille Darc, la comédienne Line Renaud, la chanteuse Catherine Lara et Jean-Pierre Marielle, qui fut élève au Conservatoire aux côtés d'Annie Girardot.

Etait aussi présent le cinéaste Claude Lelouch, qui la fit notamment jouer dans "Les Misérables", lui valant en 1996 le César de la meilleure actrice dans un second rôle.

Quelques personnalités du monde politique aussi : le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand, l'un de ses prédécesseurs Jack Lang, la sénatrice écologiste Dominique Voynet.

Pendant une carrière longue de plus de 40 ans, qui connut un pic dans les années 1970, Annie Girardot fut à l'origine de multiples succès publics, notamment "Vivre pour vivre", "Docteur Françoise Gaillard" et "La Zizanie".

Sa gouaille, sa sensibilité et son humanité la rendaient proches des gens.

Au théâtre, son rôle fétiche fut "Madame Marguerite", institutrice fantasque qu'elle interpréta de 1974 au début des années 2000.

Les dernières années de la comédienne ont été assombries par la maladie d'Alzheimer, qu'elle n'a jamais cherché à cacher.

Elizabeth Pineau, édité par Patrick Vignal