BFMTV

Selon un sondage, 46% des Français veulent le retrait de la loi travail

Etudiants et lycéens sont descendus dans la rue le 9 mars contre la loi El Khomri.

Etudiants et lycéens sont descendus dans la rue le 9 mars contre la loi El Khomri. - Thomas Samson - AFP

Un sondage Ifop chiffre la persistance de l'opposition d'une majeure partie de Français à la loi El Khomri. Ils sont 46% à demander son retrait pur et simple.

La loi Travail ne fait toujours pas recette auprès de l'opinion. Selon un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche publié ce matin, 46% des Français souhaitent que le gouvernement retire le projet de loi travail.

Au-delà de ces 46% des personnes interrogées appelant au retrait du projet de loi Travail, 40% des sondés veulent que le projet soit conservé en y apportant des modifications et seulement 13% à vouloir qu'il soit conservé en l'état.

Les sondés pensent que la loi sera conservée...mais modifiée

L'appartenance politique fait bien sûr varier les avis. Si chez les sympathisants de gauche, ils sont 51% à vouloir le retrait, ils sont 41% chez Les Républicains et 68% au Front National.

L'Ifop a aussi demandé à son panel de livrer un pronostic sur le destin de la loi El Khomri. 57% des sondés pensent que le projet sera conservé en y apportant des modifications, 26% que le gouvernement va le conserver en l´état et 14% croient que le gouvernement va retirer le projet.

Une majorité des Français veulent que le code du travail s'impose sur les accords d'entreprise

Enfin, interrogés sur l'échelon de décision souhaité pour déterminer le temps de travail dans les entreprises, une majorité (43%) préfère qu'il le soit par le code du travail avec peu de dérogations. 33% des sondés voudraient qu'il soit déterminé dans chaque entreprise par un accord et 22% souhaiteraient un accord de branche.

Le sondage a été réalisé par téléphone le 27 et 28 mai, auprès d'un échantillon de 962 personnes représentatif de la population française, âgée de 18 ans et plus.

R.V avec AFP