BFMTV

Schiappa promeut l'écriture inclusive dans les PME et irrite l'Élysée

L'Elysée

L'Elysée - GEORGES GOBET / AFP

Les ministères du Travail et de l'Egalité entre les femmes et les hommes ont présenté un guide à l'intention des PME et TPE dans lequel elle recommande d'avoir recours à l'écriture inclusive.

"Lever les freins liés aux stéréotypes", "favoriser le développement d’actions en faveur de l’égalité professionnelle". Tels étaient les objectifs affichés par la ministre du Travail Muriel Pénicaud et la secrétaire d’État en charge de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, en publiant le 10 octobre dernier un guide des bonnes pratiques destiné aux PME et TPE.

Parmi les mesures préconisées: l’utilisation de l’écriture inclusive. Celle-ci consiste à assurer une égalité de représentation entre les deux sexes dans la langue française en accordant les métiers, les titres et les fonctions avec le genre féminin ("Madame la députée") ou d’utiliser le masculin et le féminin pour s’adresser aux deux genres ("Celles et ceux").

Mais selon RTL, l’Élysée n’aurait pas apprécié cette initiative. Et pour cause, la décision d’inciter les PME et les TPE à l’utilisation de l’écriture inclusive n’aurait jamais dû émaner d’un ministre, estime-t-on du côté de la présidence qui se dit prête à ouvrir le débat, mais qui ne souhaite pas l'encourager. Ce n'est pas du "ressort du gouvernement", affirme-t-on.

P.L