BFMTV

Rythmes scolaires: parents et enfants ont manifesté à Paris

BFMTV

Quelques centaines de parents, d'enfants et une dizaine d'élus ont manifesté samedi à Paris contre la réforme des rythmes scolaires, dénonçant un "transfert" du coût et de la gestion aux communes. Derrière une banderole "Abrogation de la réforme des rythmes scolaires", le cortège, ouvert par deux dromadaires, a quitté peu après 15 heures les abords du Conseil d'Etat, dans le centre de Paris, pour se diriger rue de Grenelle où une délégation a été reçue par le ministère de l'Education nationale.

"Le gouvernement n'arrive pas à recruter 60.000 enseignants et il nous demande de recruter 120 animateurs ?", s'est étonné Nicolas Dupont-Aignan, maire d'Yerres (Essonne). Le président de Debout La République estime qu'il faudra "augmenter les impôts locaux" pour pouvoir mettre en place cette réforme.

"Nous allons lancer une grande pétition nationale", a annoncé l'élu, assurant "ne pas être opposé à la réforme des rythmes scolaires mais au transfert de gestion aux communes". "Depuis la rentrée, mes enfants n'ont eu aucune activité périscolaire", s'exaspère pour sa part Catherine Dehosse, 46 ans, enseignante.

"Le dialogue ne peut avoir lieu que si le droit est respecté", a réagi le ministère de l'Education nationale, appelant à "l'ouverture de toutes les écoles le mercredi matin", condition préalable pour que des "solutions soient apportées aux difficultés objectives".

A. K. avec AFP