BFMTV

Sciences Po et les principaux cultes lancent une formation interreligieuse

L'entrée de Sciences Po Paris, le 15 janvier 2009.

L'entrée de Sciences Po Paris, le 15 janvier 2009. - Franck Fife - AFP

Avec la volonté de décrisper les questions concernant le fait religieux, Sciences Po et les principales religions en France s’allient pour proposer une formation œcuménique inédite.

"Nous ne pouvons rester immobiles et impuissants face à une sorte de crispation (...) qui entoure le fait religieux en France, de même que face aux pratiques les plus extrêmes, double écueil qui menace notre société", a expliqué le directeur de Sciences Po, Frédéric Mion, devant la presse.

"Nous ne pouvons rester immobiles et impuissants face à une sorte de crispation (...) qui entoure le fait religieux en France, de même que face aux pratiques les plus extrêmes, double écueil qui menace notre société", a expliqué le directeur de Sciences Po, Frédéric Mion, devant la presse.

"Dix-huit jours d’enseignement sur neuf mois"

Ce dispositif de formation continue, baptisé "Emouna, l'amphi des religions" - "Emouna" a la même racine que le "Amen" commun aux traditions abrahamiques -, comportera dix-huit jours d'enseignement répartis sur neuf mois, dans des locaux de Sciences Po. Il s'adressera à partir de septembre 2016 à trente élèves, principalement des "ministres du culte" (imams, rabbins, prêtres, pasteurs, aumôniers...) en exercice ou en cours de formation, ainsi qu'à des responsables d'associations cultuelles (mosquées, paroisses, etc.).

A.M avec AFP