BFMTV

Mariage gay en Irlande: "une défaite pour l'humanité" selon le numéro 2 du Vatican

Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Vatican.

Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Vatican. - AFP

La très catholique Irlande est le premier pays à avoir adopté par référendum le mariage de couples de personnes du même sexe. Une décision qui ne passe pas du côté du Vatican.

Pietro Parolin est secrétaire d'Etat du Saint-siège. Un poste stratégique dans la Curie romaine qui fait de lui le numéro 2 du Vatican et une sorte de Premier ministre du pape. Selon la presse italienne, il a estimé que l'approbation du mariage des homosexuels par les Irlandais vendredi 22 mai n’était pas "seulement une défaite des principes chrétiens, mais une défaite pour l'humanité".

C’est dans le cadre d’une conférence "Economie et société" au Palais de la chancellerie à Rome, que le cardinal s'est déclaré "très triste" de ce résultat. “L'Eglise doit tenir compte de cette réalité, mais dans le sens d'un renforcement de son engagement pour l'évangélisation", a-t-il poursuivi, y voyant un “défi”. Tenant la ligne qui a toujours été celle du Vatican, il explique que "nous devons tout faire pour la défendre, la protéger et la promouvoir".

Lors du dernier synode, l’assemblée des évêques, il avait justement été question des défis de la famille chrétienne face au monde contemporain. Les responsables de l'Eglise s'étaient montrés divisés sur les sujets des divorcés remariés, des couples en union libre et des homosexuels. Le pape François avait alors appelé à un accueil plus bienveillant des homosexuels dans l'Eglise sans pour autant remettre en question la doctrine qui juge leur comportement "désordonné".