BFMTV

Le président de l'Observatoire de l'islamophobie pour la fermeture "des mosquées qui prônent la violence"

Le secrétaire général du Conseil français du culte musulman, Abdallah Zekri,  en duplex pour BFMTV, vendredi 29 juillet 2016

Le secrétaire général du Conseil français du culte musulman, Abdallah Zekri, en duplex pour BFMTV, vendredi 29 juillet 2016 - BFMTV

Invité sur BFMTV ce vendredi, le secrétaire général du Conseil français du culte musulman et président de l'Observatoire de l'islamophobie Abdallah Zekri, a affiché son soutien à la communauté catholique et a appelé le gouvernement à réagir face au problème des mosquées salafistes qui prônent un islam violent et radical.

"Je veux m'adresser au Premier ministre. Si cela pose problème, pourquoi l'interdire temporairement? Il faut l'interdire définitivement comme ça on arrête avec cette surenchère entre la droite et la gauche", a déploré Abdallah Zekri sur BFMTV. Une manière de répondre au Premier ministre Manuel Valls qui a déclaré, dans une interview accordée au Monde ce vendredi, vouloir "cesser, temporairement, le financement et la construction des mosquées par des étrangers". Le président de l'Observatoire national contre l'islamophobie a ensuite jugé "que toutes les mosquées salafistes qui prônent la violence doivent être fermées définitivement" et "que tous les imams qui prêchent la violence doivent être exclus du territoire français".

"Daesh ne nous divisera jamais"

Le Conseil français du culte musulman a invité ses fidèles à assister à la messe qui sera célébrée à Notre- Dame de Paris, ce dimanche, en hommage au père Jacques Hamel assassiné dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, le 26 juillet. Une manière pour les représentants du culte musulman d'afficher leur solidarité.

"C'est une initiative pour montrer que nous sommes des citoyens français. Ce qui s'est passé est un acte horrible et terrifiant. Nous condamnons le terrorisme et nous apportons notre soutien aux catholiques de France", a-t-il indiqué sur BFMTV. Il a aussi tenu à remercier les responsables du culte chrétien. "Je tiens à féliciter toutes les paroisses, les évêques et les curés qui ont reconnu la mobilisation des musulmans de France. Daesh n'arrivera jamais à nous diviser". Abdallah Zekri sera donc bien présent dimanche à la messe mais le membre du CFCM regrette les polémiques autour de l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray qui "déchirent la classe politique" selon lui.

H. B. S.