BFMTV

Le chantier de la cathédrale Notre-Dame reprend progressivement après un mois et demi d'arrêt

Une petite équipe d'architectes revient sur le chantier à partir de ce lundi 27 avril pour préparer l'arrivée des ouvriers et artisans la semaine prochaine.

Il s'était arrêté brusquement comme toute la France le 17 mars dernier. Après plus d'un mois et demi d'arrêt en raison des mesures de confinement face à l'épidémie de coronavirus, le chantier de la cathédrale Notre-Dame de Paris reprend ce lundi.

C'est un redémarrage en douceur et très progressif qui attend les artisans et ouvriers mobilisés pour reconstruire l'édifice détruit il y a un peu plus d'un an par un incendie.

"Savoir qu'on va redémarrer le chantier, c'est une belle espérance (...) Il ne faut pas s'attendre à voir 150 salariés se bousculer dans la cathédrale", a prévenu sur BFM Paris le recteur de Notre-Dame, Monseigneur Patrick Chauvet.

Repenser l'organisation du travail

Ce lundi matin, seule une petite équipe d'architectes et de responsables est sur place. Leur mission est de préparer le retour des ouvriers, artisans et compagnons la semaine prochaine. Notamment réaménager "la base de vie" où les ouvriers se changent, se lavent et mangent. 

"Il va falloir repenser les douches, ça veut dire qu'on va les élargir. On va également revoir les vestiaires et la façon dont les ouvriers vont déjeuner, puisqu'ici tout est fermé", indique Mgr Patrick Chauvet.

Les repas seront ainsi désormais livrés directement sur le chantier, explique le recteur de la cathédrale, tandis qu'un hôtel des environs a été prêté par un grand groupe pour pour permettre aux ouvriers de dormir sur place, "ce qui évitera tous les trajets et les risques de contamination". 

Fin des travaux en 2024 ?

Au total, un groupe d'une cinquantaine d'ouvriers pourrait revenir sur le chantier à partir du 4 mai, contre 170 en temps normal. Ils devraient reprendre les travaux de décontamination au plomb qui étaient en cours avant la mise en sommeil des travaux. 

"Recommencer ce chantier, c'est toute une vie qui redémarre et un espoir pour cette cathédrale", s'enthousiasme Henri Chalet, chef de chœur de la Maîtrise Notre-Dame de Paris, "on a dans l'idée de pouvoir rechanter le 15 avril 2024, symboliquement cinq ans après l'incendie", délai annoncé par Emmanuel Macron pour permettre la reconstruction. 

Pour cela, les ouvriers devront aussi s'atteler au démantèlement de l'échafaudage, "toujours une épée de Damoclès au-dessus de la cathédrale même si elle est beaucoup plus sécurisée", selon Henri Chalet. Un autre grand défi attend les artisans: sortir le grand orgue pour qu'il soit nettoyé et retravaillé afin qu'il fonctionne à nouveau correctement. 

Malgré ces importants travaux et cette pause forcée dans le calendrier, les ouvriers et les responsables du chantier espèrent toujours tenir le délai d'une réouverture de la cathédrale d'ici 2024. 

Benjamin Rieth