BFMTV

Avec Amine pour son quatrième pèlerinage à La Mecque

Amine, fidèle musulman, entouré d'agents de voyage spécialisés, s'apprête à s'envoler pour l'Arabie Saoudite

Amine, fidèle musulman, entouré d'agents de voyage spécialisés, s'apprête à s'envoler pour l'Arabie Saoudite - -

REPORTAGE - Des centaines de milliers de fidèles musulmans sont attendus en Arabie Saoudite. BFMTV a suivi un Français qui va passer 24 jours sur place.

Les fidèles musulmans qui souhaitent faire le grand pèlerinage à la Mecque ont jusqu’à ce mercredi soir pour partir en Arabie Saoudite. Plus aucun d'entre eux ne peut s’y rendre après le 9 octobre. Quelque deux millions de personnes sont attendues cette année. BFMTV a suivi un Français qui va passer 24 jours sur place.

12.000 euros pour un couple

Amine, fidèle musulman, s'apprête à faire son quatrième pèlerinage à la Mecque. Un moment "plein d'émotion et plein de joie", confie-t-il.

En revanche, malgré une année et demie d'économies, il n’a pas pu partir avec sa famillle pour des raisons financières, "en couple, il faut compter au moins 12.000 euros", précise-t-il.

Ce pèlerin a choisi une formule de voyage tout inclus. Les fidèles sont même accompagnés d’imams qui leur donneront des cours sur place.

Limiter le flux des fidèles

Avant le départ, les fidèles sont pris en charge. "Les gens sont souvent un peu stressés, donc on essaye de les rassurer, de leur dire que tout le monde va bien enregister et bien partir", explique Berchman, d'une agence de voyage organisatrice de pèlerinage.

Cette année, la mosquée est en chantier. Chaque pays a donc dû envoyer 20% de fidèles en moins. Amine est un chanceux puisqu'il a obtenu son visa. Mais il ne pourra pas y retourner avant cinq ans, car une nouvelle mesure des autorités saoudiennes a été mise en place pour limiter le flux des deux millions de fidèles qui se retrouvent chaque année pour le pèlerinage.

M.G. et Régis Desconclois et Cécile Bourneuf