BFMTV

Affaire Karachi : la piste islamiste abandonnée

-

- - -

C’est un nouvel épisode qui s’ouvre dans le dossier Karachi. L'hypothèse privilégiée est désormais celle d'un attentat commis par le Pakistan pour punir la France d'avoir stoppé le versement de commissions liées à un contrat d'armement.

A la demande de l'avocat des familles de victimes, le juge Marc Trévidic va auditionner deux anciens policiers de la DST qui auraient privilégié la piste kamikaze, et donc terroriste, malgré le rapport du légiste.