BFMTV

Quels sont les "lieux publics clos" où le port du masque sera obligatoire à partir du 1er août?

Afin d'éviter une reprise de l'épidémie de Covid-19, Emmanuel Macron a annoncé l'extension de l'obligation de porter un masque dans certains lieux. Lesquels pourraient être concernés?

À partir du 1er août, le masque devrait être rendu obligatoire dans tous "les lieux publics clos" en vue d'éviter une reprise de l'épidémie de Covid-19. C'est le souhait formulé par Emmanuel Macron pendant son interview télévisée ce mardi 14 juillet.

Lors de cette intervention, le chef de l'État a suggéré aux Français de "porter le masque au maximum quand ils sont dehors et, a fortiori, quand ils sont dans un lieu clos". Jusqu'ici, le port du masque n'était obligatoire que dans les transports en commun (bus, trains, trams, gares, taxis et VTC) et ce depuis le déconfinement du 11 mai.

Depuis plusieurs jours, médecins et soignants multipliaient les alertes et les appels à la prudence face à des signaux inquiétants qui pourraient présager d'une reprise de l'épidémie sur le territoire français. Le port du masque est un "moindre mal" pour éviter un reconfinement qui "serait catastrophique", a ainsi estimé ce mardi Philippe Juvin, chef des urgences de l'hôpital Pompidou à Paris.

Qu'est-ce qu'un "lieu public clos"?

Il n'existe pas à l'heure actuelle de définition claire et précise de ce qu'est "un lieu public clos". "Il va y avoir un travail assez rapide de définition" de la part du gouvernement" pour savoir "de quels lieux publics on parle, comment l'obligation s'applique", a fait savoir Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement ce mardi soir sur BFMTV. Et d'ajouter: "Ce qu'il faut comprendre, dans les mots du président, c'est qu'il ne faut pas attendre le 1er août pour porter un masque dans les lieux publics".

Le site de l'Administration française liste déjà "les établissements recevant du public" (ERP) comme "des bâtiments dans lesquels des personnes extérieures sont admises", "peu importe que l'accès soit payant ou gratuit, libre, restreint ou sur invitation". En somme, tous les lieux facilement accessibles au public.

Début août, le port du masque obligatoire devrait être ainsi généralisé dans l'ensemble des espaces accessibles des services publics, à savoir les hôpitaux, mairies, préfectures, bibliothèques, ou encore la Poste.

Sont également considérés comme des établissements recevant du public les lieux de cultes, banques, établissements sportifs, musées, salles de concert et de cinéma comme des établissements recevant du public. Ils devraient ainsi être concernés par cette mesure, à l'image des parties accessibles au public des établissements de soins et maisons de retraite (Ehpad).

Les commerces de détail, centres commerciaux, bars, hôtels et autres restaurants font également partie de la liste des ERP. En somme, l'ensemble des établissements privés qui accueillent du public derrière un guichet.

En revanche, "une entreprise non ouverte au public, mais seulement au personnel, n'est pas un établissement recevant du public". Si l'exécutif s'en tient à cette définition pour établir la liste des lieux où le masque est obligatoire, un professionnel qui ne reçoit pas de clientèle dans son bureau pourrait ainsi ne pas être concerné. Le port du masque reste néanmoins fortement recommandé par les autorités sanitaires.

Une mesure déjà en place chez certains de nos voisins

La loi de sortie d’état d’urgence sanitaire, validée jeudi dernier par le Conseil constitutionnel, prévoyait déjà la possibilité de réglementer sur les conditions d’accès aux lieux publics afin de lutter contre une reprise de l'épidémie.

"À compter du 11 juillet 2020 et jusqu'au 30 octobre 2020 inclus, hors des territoires mentionnés à l'article 2, le Premier ministre peut, par décret pris sur le rapport du ministre chargé de la Santé, dans l'intérêt de la santé publique et aux seules fins de lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19 (...) réglementer l'ouverture au public, y compris les conditions d'accès et de présence, d'une ou de plusieurs catégories d'établissements recevant du public ainsi que des lieux de réunion, à l'exception des locaux à usage d'habitation, en garantissant l'accès des personnes aux biens et services de première nécessité", peut-on lire dans le texte de loi du 9 juillet dernier.

Plusieurs pays, régions ou villes du monde ont déjà imposé le port du masque dans les lieux publics pour lutter contre le coronavirus. Celui-ci est obligatoire depuis le 9 juillet en Catalogne, et devrait l'être dans les magasins d'Angleterre à partir du 24 juillet.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV