BFMTV

Pour un meilleur contrôle, les armes à feu seront désormais "immatriculées"

Chargement d'un fusil de chasse, le 30 septembre 2018

Chargement d'un fusil de chasse, le 30 septembre 2018 - JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Comme les véhicules, les armes à feu seront à présent répertoriées dans un fichier permettant de retracer leur parcours, révèle Le Parisien.

La réglementation évolue. Les armes civiles verront désormais leur parcours consigné dans un nouveau fichier dénommé Système d'information sur les armes (SIA), relate Le Parisien ce dimanche.

En pratique, ce SIA prendra la forme d'une application, développée par le Service central des armes du ministère de l'Intérieur, indique la place Beauvau dans une vidéo.

Près de 5 millions d'armes en métropole

L'idée est de rendre le système plus simple, plus lisible pour les détenteurs et acquéreurs d'armes légales. Et d'assurer une meilleure traçabilité de ces objets létaux, répartis en quatre catégories, explique le quotidien:

Les armes de guerre (A), interdites, comme les fusils d'assaut, les armes à feu d'épaule semi-automatique (B), soumises à autorisation, les fusils et carabines à un coup par canon comme les fusils de chasse (C) qui sont soumis à déclaration, ainsi que les armes historiques, antérieures à 1900 (D), dont l'acquisition et la détention sont libres.

En métropole, près de 5 millions d'armes sont à ce jour enregistrées, détaille également Le Parisien.

Une mise en œuvre en trois étapes

Pour l'heure, ce nouveau système fait ses premiers pas. Début janvier, un catalogue numérique a été rendu accessible aux professionnels afin que leurs armes soient intégrées à la base de données: le Référentiel général des armes (RGA).

Dans un deuxième temps, en juillet, les armuriers troqueront leurs registres en papier pour le numérique afin de consigner leurs transactions. Enfin, 2021 sera l'année où les particuliers détenteurs d'armes pourront disposer d'un espace personnel propre en ligne, une sorte "d'armurerie virtuelle" où seront recensées leurs possessions.

Clarisse Martin