BFMTV

Policiers attaqués à Viry-Châtillon: un mineur mis en examen et écroué

Soupçonné d'avoir contribué à l'attaque de policiers à Viry-Châtillon en octobre dernier, un adolescent a été mis en examen et écroué. Un second a été placé sous le statut de témoin assisté.

Près de deux mois après l'attaque des policiers à Viry-Châtillon dans l'Essonne le 8 octobre dernier, un adolescent de 17 ans a été mis en examen "pour complicité de tentative de meurtres sur personnes dépositaires de l'autorité publique" et écroué. Il est soupçonné d'avoir participé à la confection des cocktails Molotov utilisés lors de l'agression.

Une seconde personne a été placée sous le statut de témoin assisté, pour le même motif d'avoir contribué à la fabrication d'engins incendiaires. Les deux individus ont été interpellés ce jeudi.

Une quinzaine d'agresseurs recherchée

Dans cette enquête, les policiers recherchent toujours les responsables. Début novembre, trois jeunes avaient été brièvement interpellés puis relâchés. Aucun des auteurs directs de l'agression n'a jusqu'à présent été arrêté, en dépit des recherches ADN menées sur des objets retrouvés sur les lieux de l'attaque et de l'analyse de plusieurs bandes vidéos.

Au total, une quinzaine de personnes sont soupçonnées d'avoir directement participé à cette agression dans le quartier de la Grande Borne alors que des policiers étaient en stationnement, affectés à la surveillance de caméras de surveillance.

L'attaque qui a déclenché la colère

Deux policiers ont été très grièvement brûlés dont l'un, adjoint de sécurité de 28 ans, est toujours soigné à l'hôpital Saint-Louis à Paris, selon une source policière. Les deux autres policiers ont été plus légèrement touchés.

Cette violente attaque a été le déclencheur de nombreuses manifestations de policiers en colère en France. Elles se poursuivent d'ailleurs ce samedi un peu partout sur le territoire.

P. P. avec AFP