BFMTV

PMA pour toutes: selon Marlène Schiappa, une majorité des Français y est "indifférente"

Invitée de BFMTV, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes a déclaré que cette disposition des futures lois bioéthiques n'enlèverait "rien à personne".

Elle reconnaît que le sujet de la procréation médicalement assistée (PMA) provoque des "crispations" au sein de la société française. Pour autant, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, estime qu'une majorité de la population est "indifférente" à son ouverture à toutes les femmes

"Je pense que la société est prête, c'est ce que nous disent en tout cas les différents sondages", a-t-elle plaidé ce vendredi sur BFMTV.

Dans une enquête BVA publiée par La Croix le 23 avril, 65% des Français interrogés se sont dit favorables à l'extension de la PMA. Un chiffre en hausse par rapport à 2016 et 2014, lorsque la question avait été posée. 

"Ça n'enlève rien à personne"

Selon Marlène Schiappa, "c'est un sujet qui passionne les gens qui sont concernés, engagés sur cela".

"D'autre part, j'ai l'impression qu'il y a des gens qui se sentent toujours (...) gênés par le fait qu'on accorde de nouveaux droits", estime la secrétaire d'État.

Et de poursuivre:

"Si je suis très sincère avec vous, je pense qu'il y a surtout une grande majorité des Français qui sont indifférents par rapport à l'ouverture de la PMA pour toutes les femmes, parce qu'ils comprennent que ça ouvre un droit pour certaines, mais que ça n'enlève rien à personne."

Ce sentiment - que l'extension de la PMA suscite davantage d'indifférence que l'ouverture du mariage aux couples homosexuels - permet au gouvernement d'espérer que le texte sera voté sans déclencher de mouvement social de grande ampleur. 

Jules Pecnard