BFMTV

"C'était un énorme poisson d'avril": Pierre-Jean Chalençon assure ne pas "organiser de dîners, ni de soirées"

Sur BFMTV ce mardi matin, le collectionneur Pierre-Jean Chalençon a assuré que ses propos tenus dans le reportage diffusé sur M6 sur les dîners clandestins étaient "un énorme poisson d'avril."

Ce ne sont que des "calomnies", répète-t-il. Pierre-Jean Chalençon, le propriétaire du Palais Vivienne soupçonné d'organiser des dîners clandestins de luxe dans la capitale est revenu sur BFMTV ce mardi matin sur le reportage réalisé par M6. Il affirme qu'il ne s'agissait que d'une soirée de préparation.

"Je n'organise pas de dîners, ni de soirées. Je n'organise rien du tout au palais Vivienne ou ailleurs", a soutenu le collectionneur.

"Si les gens n'ont pas un peu d'humour, c'est qu'ils n'ont rien compris. C'était un énorme poisson d'avril qui a marché", a-t-il prétendu.

"Une sorte de soirée zero"

Le procureur de Paris Rémy Heitz a ouvert dimanche une enquête pénale à la suite de la diffusion de ce reportage sur ces dîners haut de gamme - interdits en période de pandémie. Mais Pierre-Jean Chalençon nie les faits qui lui sont reprochés.

Celui qui se présente comme un "spécialiste de Napoléon Ier", rappelle que la France va célébrer le 5 mai prochain le bicentenaire de la mort de Napoléon et veut donc organiser "des dîners napoléoniens et des visites au palais Vivienne".

"Je suis les directives du gouvernement et j'espère une réouverture assez prochaine en mai. Puisque le bicentenaire est en mai, nous avons anticipé et nous sommes en train d'organiser pour des entreprises et des particuliers."

"La semaine dernière était une sorte de soirée zéro. Nous avons mis en exergue quelques tables et invité quelques personnes pour leur faire visiter", a-t-il poursuivi, avant de conclure: "J'ai été piégé."

Esther Paolini Journaliste BFMTV