BFMTV

Passage à l'heure d'hiver: comment garder la forme (et le moral)?

Brouillard dans une forêt à Saint-Pierre-de-Bressieux, le 2 octobre 2014.

Brouillard dans une forêt à Saint-Pierre-de-Bressieux, le 2 octobre 2014. - Jeff Pachoud - AFP

Une fois l'heure de sommeil gagnée avec le changement d'heure, viennent les journées plus courte et le blues hivernal. Le phénomène est bien réel mais il est loin d'être une fatalité. Pour le contrer, il faut se lever tôt et profiter au maximum de la lumière naturelle.

Froid, temps maussade, manque de lumière, virus... Le changement d'heure est intervenu en plein changement de saison, alors que le "blues hivernal" fait son apparition. 54% des Français sont d'ailleurs opposés à ce changement bi-annuel, selon un récent sondage. 75% d'entre eux sont même convaincus que le changement d'heure a un impact négatif sur "le sommeil, l'alimentation ou l'humeur".

> Vrai ou faux?

C'est vrai. Une étude de la Commission européenne publiée en septembre, confirme que "la santé peut être affectée par le changement de biorythme du corps, avec de possibles troubles du sommeil et de l'humeur", comme le rapporte Le Monde. Cependant, contrairement aux idées reçues, le passage à l’heure d’hiver correspond mieux au rythme naturel du soleil et de notre corps que le passage à l'heure d'été.

Lire aussi >> Nos conseils pour trouver votre temps de sommeil idéal.

> Que se passe-t-il?

Troubles du sommeil, de l’humeur, de l’appétit, hypersomnie... Ces signaux sont ceux de la dépression saisonnière, ou trouble affectif saisonnier, qui est associée au manque de lumière. 4 à 6% des Français seraient touchés chaque année, avant le retour du printemps.

Ce manque provoque souvent une baisse de la vitamine D - peu présente dans l'alimentation et fabriquée par la peau sous l'effet du soleil - , de l’énergie et de l'efficacité. Il ne s'agit pas d'une dépression intense mais cela suffit à nous rendre plus sensibles, d'humeur plus triste. La solution? Se lever plus tôt afin de profiter de la lumière du matin car le manque de lumière limite la production de mélatonine qui règle nos cycles de sommeil. Et si cela ne suffit pas, l’exposition à une lampe de luminothérapie peut aussi s'avérer efficace.

Autre réflexe bénéfique: faire du sport. L’activité physique libère des endorphines et de la dopamine qui permettent de garder de l'énergie et de la motivation, comme le développe un article de la revue Nature.

Enfin, aidez votre système immunitaire à rester en forme avec du calcium, dont l'absorption est facilitée par la vitamine D, et de la vitamine C. Il n'est pas nécessaire de faire appel à des compléments alimentaires, récompensez-vous de votre lever matinal par du chocolat noir, des céréales complètes et des fruits de saison.

Aurélie Delmas