BFMTV

Temps de sommeil idéal: "il faut respecter ses besoins"

Une étude établit une moyenne du temps de sommeil idéal.

Une étude établit une moyenne du temps de sommeil idéal. - Jeff Pachoud - AFP

D'après une étude finlandaise, la durée idéale de sommeil pour être en forme varierait entre 7h36 et 7h48. BFMTV.com a interrogé une spécialiste du sommeil pour vous aider à trouver votre propre rythme.

Une équipe de chercheurs finlandais s’est penchée sur le temps de sommeil idéal pour ne pas tomber malade. En étudiant le comportement de 1.875 femmes et 1.885 hommes, ils ont estimé que ce temps serait de 7h36 pour les femmes et 7h48 pour les hommes.

Une moyenne calculée sur les arrêts maladie

Les scientifiques de cette étude, publiée dans la revue américaine Sleep, ont observé la quantité et la qualité de sommeil par nuit, les troubles, la façon dont les personnes étaient fatiguées pendant la journée. Des données qu'ils ont mises en parallèle avec la fréquence des arrêts maladie des participants. Ils ont ainsi noté que ceux qui ont posé le moins de jours de maladie ont dormi, en moyenne, 7.6 heures à 7.8 heures par nuit.

Les personnes les moins malades ont utilisé 5.93 jours de congé pour un homme, contre 7.64 jours pour une femme. Autres phénomènes intéressants observés par l’équipe finlandaise, les participants masculins ont déclaré avoir utilisé des somnifères plus souvent et connaissent des durées de sommeil plus courtes que les femmes, qui, elles, ont déclaré ressentir un plus grand effet des saisons sur la durée de leur sommeil. 

Un rythme propre à chacun

Interrogée par BFMTV.com, Sylvie Royant-Parola, médecin-spécialiste du sommeil et présidente du réseau Morphée, relativise ces chiffres. "Le message n'est pas d'atteindre 7h36 ou 7h48, mais de respecter ses besoins propres", analyse-t-elle. "Ce chiffre est une moyenne, mais certaines personnes ont besoin de moins de 6 heures de sommeil par nuit, d'autres de plus de 11, tout cela pour la même fonction. Cette dimension est notamment déterminée par des caractéristiques génétiques et nos habitudes de vie".

Quelques conseils pour un sommeil parfait

La bonne durée. "On a souvent des idées préconçues par rapport à notre propre sommeil", explique la médecin. Pour trouver la durée dont chacun a besoin, il faut regarder "la stratégie que l'on applique en vacances", détachés des contraintes. Se couche-t-on plus tôt? plus tard? Se lève-t-on tard? Combien de temps dort-on?... Cela permet ensuite d'essayer de respecter ce rythme au quotidien.

S'endormir. "Pour s'endormir, un sas de détente est nécessaire", préconise Sylvie Royant-Parola. Pendant une heure avant de vous coucher, consacrez-vous à autre chose qu'au travail et évitez les écrans. "Si on est dans une période particulièrement chargée, on peut faire une liste des choses à faire afin de ne pas les emmener dans le sommeil", conseille-t-elle. La chambre est un lieu consacré au sommeil et à l'intimité: pas de télé, pas d'ordinateur, de tablette ou de téléphone! "On se déconnecte et on se protège", explique la spécialiste. Une fois au lit, si on n'arrive pas à trouver le sommeil, pas de panique: "au bout de 20 minutes, on se lève et on retourne se coucher quand on se sent fatigué". Même chose si on se réveille pendant la nuit, "il faut écouter ce qui se passe dans le corps et l'esprit": si on se sent énervé, autant se lever.

Le réveil. Comme le rappelle le docteur, la régularité est primordiale, particulièrement pour les horaires de lever. "Quand le cerveau donne le signal de réveil, il faut se lever et pas chercher à se rendormir pour rattraper du sommeil car cela va rompre le rythme et au final provoquer de la fatigue", conseille-t-elle. De même, il est déconseillé de programmer son réveil 30 minutes avant de se lever, et d'utiliser la fonction "snooze". "Ce n'est pas du bon sommeil, la qualité de la fin de nuit se retrouve altérée. Il faut que le réveil soit impératif et qu'on se lève, quitte à le mettre plus tard".

Le week-end. Si on se sent en privation de sommeil, "on peut dormir 1h30 de plus le week-end, mais pas 4 heures", fixe Sylvie Royant-Parola. 

Ecoute de soi, et régularité sont donc les clés d'un sommeil idéal. 7h36, 7h48, ou 8h50? C'est à chacun de trouver sa durée optimale!

Aurélie Delmas