BFMTV

Paris: la statue de Colbert devant l'Assemblée nationale taguée

La statue de Colbert située devant l'Assemblée, personnage controversé pour avoir été à l'initiative du Code noir en 1685, a été taguée de l'expression "Négrophobie d'Etat" ce mardi soir. Un homme a été interpellé.

La statue de Colbert qui trône devant l'Assemblée nationale à Paris a été taguée de l'expression "Négrophobie d'Etat" et aspergée de colorant rose au niveau du torse et des jambes ce mardi soir vers 20h30, a-t-on pu constater. Un homme a rapidement été interpellé.

Selon nos informations, cette action a été revendiquée par l'association "Brigade anti-négrophobie" qui dit avoir voulu s'attaquer à cette statue de manière symbolique.

La figure de Colbert divise

Une vidéo postée sur Twitter par la "Brigade antinégrophobie" montre l'auteur du tag être interpellé par la police et se justifier: "Ce qui est interdit, c'est le racisme. Cet homme-là (Colbert, ndlr) fait l'apologie de la négrophobie".

Jean-Baptiste Colbert, ministre de Louis XIV, cristallise les tensions en France depuis quelques semaines, notamment depuis le début du mouvement de protestation contre le racisme qui a suivi la mort de Georges Floyd aux Etats-Unis. Ces dernières semaines aux Etats-Unis comme en France, de nombreuses statues de marchands d'esclaves, négriers ou autres figures politiques jugées racistes ont été déboulonnées ou dégradées.

Or Colbert est considéré comme étant à l'initiative en 1685 du Code noir, qui a légiféré l'esclavage dans les colonies françaises. Son nom a été donné à de nombreuses écoles, rues et autres places dans le pays.

Alexis Cuvillier avec Jeanne Bulant