BFMTV

Nord: le maire de Morbecque veut tester tous ses habitants au coronavirus

Un test sérologique (Photo d'illustration)

Un test sérologique (Photo d'illustration) - RIJASOLO / AFP

L’anonymat des habitants testés resterait protégé. La mairie n'aurait accès qu'au pourcentage d’habitants testés positifs et négatifs.

Le maire de Morbecque, dans le Nord, a annoncé vouloir faire passer un test sérologique aux 2558 habitants de sa commune d’ici fin mai afin de savoir combien, parmi eux, ont été en contact avec le coronavirus. Cette initiative, financée entièrement par la municipalité est une première en France.

Pour les habitants le processus est simple. "Les gens prennent rendez-vous dans les deux laboratoires mobilisés pour cette campagne de dépistage", explique sur notre antenne Jérôme Darques, maire de Morbecque. "Ils font une prise de sang et les résultats leur sont ensuite envoyés directement."

L'anonymat des habitants protégé

Aujourd’hui, n’importe qui peut déjà se faire dépister sans ordonnance, à condition de payer entre 25 et 50 euros. A Morbecque, la facture serait ainsi prise en charge par la commune, en puisant dans le budget de fonctionnement. 

"Evidemment, l'objectif de la municipalité n'est pas de savoir qui a été contaminé par le coronavirus. C'est simplement d'avoir une modélisation à l'échelle de ma commune, du nombre de personnes qui ont été en contact avec ce virus", poursuit-il. 

L’anonymat des habitants resterait donc protégé et la mairie n'aurait accès qu'au pourcentage de testés positifs et négatifs. 

Cyrielle Cabot