BFMTV

Mort de Lucien Neuwirth: "un homme extrêmement féministe"

Lucien Neuwirth posant dans la bibliothèque de l'Assemblée nationale en 2007.

Lucien Neuwirth posant dans la bibliothèque de l'Assemblée nationale en 2007. - -

REACTIONS - Les hommages se succèdent depuis l'annonce de la mort de Lucien Neuwirth. François Hollande a salué "un acteur déterminant de l'évolution de la société française".

Lucien Neuwirth est mort dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 89 ans. Engagé à 16 ans dans la Résistance, longtemps député puis sénateur de droite, il avait réussi à faire adopter en 1967, contre la majorité de son camp, la loi autorisant la contraception. Les hommages se succèdent ce mardi.

"Le symbole du combat pour la liberté"

François Hollande a rendu hommage à Lucien Neuwirth, voyant dans ce gaulliste historique, un homme qui avait su "s'affranchir de tous les conservatismes", en particulier pour "l'émancipation des femmes".

"Lucien Neuwirth aura été un acteur déterminant de l'évolution de la société française", a souligné le président de la République dans un communiqué diffusé par l'Elysée. François Hollande souligne également que "sa vie est le symbole du combat pour la liberté" et qu'il a "su avec audace, s'affranchir de tous les conservatismes, et ouvrir un temps nouveau dans l'émancipation des femmes".

"Courageux" et "charmant"

La ministre de la santé Marisol Touraine a rappelé sur BFMTV que Lucien Neuwirth "s'était battu contre les conservatismes" et qu'il était une figure "à qui les femmes doivent beaucoup". De son côté, la ministre déléguée aux Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a évoqué "un grand Résistant", "combattant pour la libération des femmes".

Le gynécologue Israël Nisand a salué mardi sur BFMTV un "homme extrêmement courageux, charmant, qui a fait énormément pour la condition féminine dans notre pays. C'était un homme extrêmement féministe", a-t-il ajouté.

MAM rend hommage au "gaulliste"

L'ancienne ministre, désormais députée UMP, Michèle Alliot-Marie a de son côté tenu à rendre hommage au "gaulliste de la modernité" sur BFMTV. Elle se souvient d'un "précurseur qui a permis aux femmes d'entrer dans la modernité".

L'ancien Premier ministre François Fillon a appris "avec beaucoup de tristesse" la disparition d'un "gaulliste et un compagnon extrêmement attachant". Alors que le député de l'opposition Bernard Accoyer a évoqué "un exemple de modernité et de patriotisme".

Jean-François Copé, président de l'UMP, qualifie Lucien Neuwirth d'"homme de fidélité et de combats". "Il a été toute sa vie aux côtés du général de Gaulle d'une implacable constance et d'un admirable dévouement", et pendant la Seconde Guerre mondiale, "ses faits d'armes et de Résistance manifestent un héroïsme et un courage extraordinaires qui forcent encore notre admiration", ajoute-t-il.

"Libéral" et "iconoclaste"

Conseillère de Paris et féministe, Clémentine Autain s'est dite "très émue" de la disparition de Lucien Neuwirth, "libéral" et "iconoclaste". Elle a rappelé qu'il avait "oeuvré contre son propre camp, la droite" et "fait partie de ceux qui ont convaincu le général de Gaulle".

A.D.