BFMTV

"Moins de bidoche à la cantoche": des associations veulent plus de repas végétariens dans les cantines

Une cantine - Image d'illustration

Une cantine - Image d'illustration - Charly Triballeau - AFP

A partir de novembre, un repas végétarien devra être hebdomadairement proposé aux élèves français.

En septembre dernier, et contre l’avis du gouvernement, l’Assemblée nationale avait donné son feu vert à "l'expérimentation" d'un menu végétarien dans les cantines scolaires "au moins une fois par semaine" sur une durée de deux ans, dès ce mois de novembre.

Un premier pas salué, mais pas encore suffisant pour plusieurs associations. Ainsi, dans le cadre de cette rentrée scolaire, la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d'Elèves), en collaboration avec l’ONG Greenpeace l'association végétarienne de France (AVF) lance ce mercredi l’opération "Pour moins de bidoche à la cantoche." Comme le souligne Le Parisien, l’objectif est de rendre quotidiens ces menus végétariens.

Changement de système alimentaire 

"C'est aussi le rôle de l'école d'apprendre aux élèves à manger moins de viande pour leur santé", estime Rodrigo Arenas, président de la FCPE, toujours dans les colonnes du quotidien francilien.

Sans compter que selon Greenpeace, un tel changement pourrait avoir un "vrai impact" dans la lutte contre le réchauffement climatique, étant donné le nombre de repas servis.

Car d'après un tout récent rapport du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), il faut absolument changer le système alimentaire afin de lutter contre le réchauffement climatique. A l’heure actuelle, l’agriculture, la sylviculture et les autres usages de la terre, comme l'élevage, représentent 23% du total des émissions.

Hugo Septier