BFMTV

Mariage homo: le Printemps français, un mouvement pas si spontané

Pancarte ornée du logo du Printemps français lors d'une manifestation anti-mariage pour tous.

Pancarte ornée du logo du Printemps français lors d'une manifestation anti-mariage pour tous. - -

Le nom de ce mouvement contre le mariage pour tous a été déposé un mois avant sa naissance soi disant "spontanée" par sa présidente Béatrice Bourges.

Dans le récit de Béatrice Bourges, la génèse du Printemps français était belle. Un mouvement spontané, accouché sur les Champs-Elysées le 24 mars dernier, dans un contexte de contestation contre le mariage pour tous. Mais, selon le site Regards.fr, le nom "printemps français" avait en réalité été déposé par sa présidente un mois auparavant.

Lors de la dernière grande manifestation des opposants au mariage pour tous à Paris, une partie des opposants s'était désolidarisée de la Manif pour tous, franchissant le barrage policier interdisant l'accès aux Champs-Elysées. A leur tête: Béatrice Bourges, jusque là camarade de lutte "anti mariage pour tous" de Frigide Barjot.

Nom déposé à l'Inpi

Un divorce que Bétrice Bourges décrivait sur place comme "spontané", "un mouvement de résistance qui vient du peuple, qui vient des régions", "qui n'appartient à personne et surtout pas à Béatrice Bourges qui n’en est pas la créatrice". Discours qu'elle avait réaffirmé deux jours plus tard sur France Inter.

Faux, pointe Regards, qui révèle que le nom a en réalité été déposé auprès de l'Institut national de la propriété industrielle (Inpi) le 26 février 2013. Nom de la dépositaire? Béatrice Bourges.


A LIRE AUSSI:

>> Mariage homo: nouvelle manifestation nocturne des opposants

>> Mariage homo: qui sont les "autres" opposants?

M. T.