BFMTV

Un syndicat de police réclame le bénéfice de la gratuité dans les trains

BFMTV

Environ 150 policiers du syndicat Alliance ont manifesté ce lundi devant le siège de la SNCF au nord de Paris pour réclamer la gratuité dans les trains au nom de leur contribution à la sécurité dans les transports.

"Dans les trains, il y a une manne d'agents armés hors-service (dans le cadre de l'état d'urgence, ndlr) à qui on pourrait demander de signaler leur présence aux contrôleurs et qui seraient en mesure d'intervenir en cas de besoin", a expliqué Jean-Claude Delage, secrétaire général d'Alliance, lors d'un rassemblement devant le siège de la SNCF à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). C'est l'une des revendications actuellement négociées dans le cadre d'un plan de mesures gouvernementales destinées aux forces de l'ordre.

Il réclame "a minima un alignement sur la situation des gendarmes", qui partagent avec les policiers la tutelle du ministère de l'Intérieur mais bénéficient de 75% de réduction sur les trains grandes lignes en raison de leur statut de militaires. Les policiers de Paris et des départements limitrophes disposent, eux, de la gratuité dans les transports en commun.

La direction de la SNCF n'a pas souhaité commenter cette revendication mais fait savoir que des discussions sont menées sur ce sujet avec le ministère de l'Intérieur.

la rédaction avec AFP