BFMTV

Répétition du 14 juillet : chacun son pas

BFMTV

Cette année, les quatre brigades de chasseurs, qui sont allés en Afghanistan sont mis à l’honneur. Les chasseurs alpins et terrestres défileront ensemble, à leur rythme. Leurs pas sont plus rapides que les autres unités. Un casse-tête pour les organisateurs.

Un défilé militaire doit être réglé comme du papier à musique : chaque détail compte. La plus grande difficulté étant la cadence qu'il faut tenir et tous les soldats n'ont pas la même. Les légionnaires, à 90 pas par minute, sont les plus lents. La plupart des autres unités font 120 pas par minute. Et puis, il y a les chasseurs alpins et terrestres, qui sont les plus rapides. Autre signe distinctif les concernant : les plus petits défileront devant, pour être sûr de ne pas se laisser distancer par les plus grands.

Les militaires s'entraînent tous depuis plusieurs semaines

Ces cadences très différentes sont un vrai casse-tête pour ceux qui organisent le défilé. Ils doivent calculer l'endroit précis d'où partira chaque groupe. Les militaires s'entraînent tous depuis plusieurs semaines, pour le jour J. Il ne doit y avoir ni temps mort ni bousculade à l'arrivée, place de la Concorde, devant le président de la République.