BFMTV

PSA-Aulnay : tsunami social

BFMTV

C’est une bombe sociale qui va exploser. L’usine PSA d’Aulnay qui emploie 3300 salariés devrait fermer. L’annonce officielle n’a pas encore été faite, même si l’information ne fait plus aucun mystère.

En Seine Saint Denis, on s’attend donc à un tsunami social. Car PSA et ses sous-traitants font vivre 9.000 personnes. Le groupe est le plus gros employeur privé du département, déjà miné par le chômage. Pour être rentable, une usine doit tourner à 80% de ses capacités, mais en France, tous les constructeurs sont tous en dessous de ce seuil. En Allemagne, c’est l’inverse. PSA aurait donc aussi comme projet de fermer les usines de Rennes et de Saint-Amand dans le Nord. Un plan qui s’ajoute à la suppression de 5.000 postes en France cette année. Un comité d’entreprise exceptionnel devrait être convoqué avant la fin juillet. D’ici là, PSA ne peut pas s’exprimer. La loi l’oblige en effet à informer d’abord les syndicats avant de faire une quelconque annonce.