BFMTV

Prisonniers basques : des milliers de manifestants attendus à Bayonne

BFMTV

Des milliers de manifestants sont attendus samedi à Bayonne à l’appel d’Herrira ("Au pays") qui oeuvre pour la libération des prisonniers basques, en pleine affaire Aurore Martin, la jeune Française remise le 1er novembre aux autorités espagnoles pour des faits qui sont légaux en France.

"Cette manifestation promet d’être une réussite dépassant toutes nos prévisions", avait déclaré mercredi Emilie Martin, sœur d'Aurore et porte-parole d'Herrira. Selon elle, "plus de 150 élus ont signé l’appel à manifester, Herrira a enregistré une multitude de soutiens. Jamais la question des prisonniers et des exilés n’a provoqué pareil mouvement de solidarité". Soixante bus espagnols sont attendus.

Les manifestants craignent une fermeture des frontières

Pour Herrira, la question du sort des prisonniers basques "est liée à l’avancement du processus de paix en Pays basque défini par les accords d’Aiete (Espagne) il y a un an". Ces accords auxquels ont participé Kofi Annan (ancien secrétaire général de l’ONU), Pierre Joxe (ancien ministre de l’Intérieur socialiste) ou Gerry Adams (leader du Sinn Fein irlandais) ont établi une feuille de route dont une des étapes est le dialogue avec les gouvernements espagnol et français pour aborder notamment le sort des prisonniers.

Les organisateurs ont dit craindre "une fermeture des frontières" entre la France et l'Espagne pour cette manifestation, mais la préfecture a qualifié vendredi cette hypothèse de "fallacieuse", ajoutant que "cette manifestation est prévue de longue date et ne présente pas de difficultés particulières".