BFMTV

Pourquoi les cheminots font-ils grève ?

-

- - -

La Fgaac-CFDT appelle les cheminots à faire grève chaque week-end de ce mois de décembre. Un mouvement critiqué par la direction, mais aussi par les autres syndicats. Quels sont, au juste, les motifs de la grogne ? Réponse ici.

Le président de la SNCF, Guillaume Pépy, demande à la Fgaac-CFDT (agents de conduite) de renoncer à leur préavis de grève portant sur la totalité des week-ends de décembre. Il souhaite que le syndicat mesure « l'émoi » des usagers et des autres cheminots. La CGT reproche en effet aux grévistes de ne pas défendre une amélioration des conditions de transport, mais leurs seules conditions de travail.

Des revendications parfois surprenantes

La Fgaac-CFDT réclame d'une part une revalorisation de la prime de fin d'année. Au printemps dernier, il avait été décidé qu'elle s'appliquerait à l'ensemble des cheminots ayant de faibles revenus, comme les agents de surveillance ou certains personnels administratifs. Mais pas aux conducteurs. Le salaire d'un conducteur de TGV, par exemple, s'élève à 1.500 euros net en début de carrière et 3.500 euros à l'approche de la retraite. Les grévistes dénoncent également des conditions de travail dégradées, avec des arguments parfois surprenants. Comme le fait de devoir dormir, en journée, dans des hôtels ne disposant que de rideaux laissant passer la lumière. La Fgaac-CFDT assure qu'il n'est pas question de reprendre le travail sans une ouverture de négociations avec la SNCF.