BFMTV

Manifestation anti-américaine : Juppé estime qu'il faut reprendre la situation en mains

BFMTV

L'ancien Premier ministre Alain Juppé (UMP), interrogé lundi 17 septembre sur la manifestation anti-américaine à Paris, juge qu'il faut "reprendre la situation en mains", sans vouloir polémiquer avec le gouvernement. "Notre solidarité" avec les Américains "doit être entière, de même que notre détermination à lutter contre ces manifestations qui sont inacceptables", explique le maire de Bordeaux sur i>TELE.

Le gouvernement a-t-il été défaillant ? "Je ne veux pas en faire un sujet de polémique", a répondu l'ancien ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy. "En tout cas, aujourd'hui, il faut reprendre la situation en mains".

Une "enquête approfondie" doit déterminer les responsabilités et "permettre que cela ne se renouvelle pas" et que l"'on ne puisse pas voir des manifestants s'approcher de l'Elysée et de l'ambassade américaine", insiste Alain Juppé. Il a rendu hommage aux responsables musulmans qui ont "calmé le jeu, appelé au respect mutuel et au dialogue. Ce sont ceux-là qu'il faut jouer contre les fanatiques qui pourrissent la situation".

Interrogé sur l'éventualité de représailles de Washington, il a dit ne pas penser que les Américains "s'y engageront". "Il faut être solidaires, parce que c'est inacceptable, cette stigmatisation du peuple américain. Il y a eu, c'est vrai, des provocations criminelles, mais enfin la liberté d'expression est un principe fondamental dans notre démocratie", poursuit Alain Juppé.