BFMTV

Manif pour tous: une journée de forte mobilisation

Une te^te de cortège de la Manif pour tous.

Une te^te de cortège de la Manif pour tous. - -

Entre 150.000 et 1 million de personnes ont manifesté ce dimanche contre le mariage entre personnes de même sexe.

La bataille des chiffres est habituelle lors de manifestation. Celle de ce dimanche 26 mai aura réuni entre 150.000 et 1 million de personnes, suivant la Préfecture de police et les organisateurs. Les forces de l'ordre comptent également 2.800 manifestants dans le cortège de l'institut Civitas, mouvement proche de catholiques intégristes.

Manifestation contre le mariage homo, contre le gouvernement

"Le prochain rendez-vous doit être dans les urnes pour les élections municipales", a déclaré Jean-François Copé. Le président de l'UMP "propose de transformer cet engagement sociétal en un engagement politique." Nicolas Gouguin, président de l'Inter-LGBT a réagit sur BFMTV: "Chacun se dispute, en terme de stratégie, et cherche comment récupérer cet électorat"

"Je condamne avec force ces tentatives d'intimidation, de pression du gouvernement. On voit qu'il n'y avait pas la même réaction face aux casseurs du PSG," a déclaré au micro de BFMTV l'UMP Eric Ciotti, alors qu'il rejoignait le cortège et que des débordements étaient redoutés.

Des militants d'extrême droite à Solferino

Tugdual Derville, porte-parole de la Manif pour tous a prôné une "Non-violence absolue" quelques heures avant la manifestation. Si la Manif pour tous se félicite d'aucun débordement. En parallèle, 96 personnes ont été interpellées et 39 sont en garde à vue, d'après le ministre de l'Intérieur.

Des militants d'extrême droite sont montés sur le toit du siège du parti socialiste, rue de Solferino pour y accrocher une banderole "Hollande démission". "Je confirme l'intrusion, vers 16h, de plusieurs individus appartenant à un groupe extrémiste sur une terrasse située sur l'enceinte extérieure du siège du parti. Ils ont escaladé cette terrasse", a déclaré le directeur de cabinet d'Harlem Désir, Mehdi Ouraoui.

Une manifestation familiale

Manuel Valls avait déconseillé aux manifestant de venir avec leurs enfants pour des raisons de sécurité. Pourtant, les enfants étaient très présents à la Manif pour tous, souvent même en tête de cortège.

La présence d'enfants, "ahurissant" pour Erwan Binet. "Le sens de cette manifestation va évidemment rester en eux et je suis assez inquiet dans la façon dont ils vont l'analyser. C'est une manifestation qui stigmatise les homosexuels. Certains d'entre eux se révèleront homosexuel. Comment le vivront-ils, comment le vivront-ils en famille?" s'interroge le rapporteur de la loi à l'Assemblée nationale sur BFMTV.

Pour Frigide Barjot, c'était la dernière manif

"C'est la fin du temps des manifestations et je pense que la Manif pour tous a fait son temps" a déclaré sur BFMTV Frigide Barjot. "Et je dis tant mieux parce qu'aujourd'hui son message et ce qu'elle porte n'est plus ajustée. La loi s'applique, il faut passer à une phase politique de contestation des changements de la loi parce que l'on change de civilisation."

Pour autant, le mouvement pourrait ne pas s'arrêter là. Au terme d'un après-midi de manifestation, Ludovine de la Rochère, la présidente de la Manif pour tous a déclaré: "Je vous annonce, ainsi qu'à ceux qui croient encore que nous allons abandonner, que nous poursuivrons le combat partout en France."

Marc Pédeau