BFMTV

Loi travail: manifestation sauvage à Paris, le siège de la CFDT vandalisé

Photo prise le 14 janvier 2000 du sigle du syndicat CFDT sur la façade de son siège à Paris.

Photo prise le 14 janvier 2000 du sigle du syndicat CFDT sur la façade de son siège à Paris. - Jean-Pierre Muller - AFP

Une centaine de personnes parties en manifestation non autorisée dans le nord de Paris jeudi soir, après une nouvelle journée de mobilisation contre la loi Travail, ont dégradé la façade du siège du syndicat réformiste CFDT, a constaté un journaliste de l'AFP.

Peu après 21 heures, quelque cent manifestants ont quitté le quartier de Ménilmontant pour rejoindre celui de Belleville, dans l'est parisien, brisant les vitres du siège de la CFDT, qui ne participe pas à la mobilisation contre la loi El Khomri. En lettres rouges, ils ont inscrit sur la façade : "C'est fini de trahir".

Ce cortège de nuit s'est ébranlé quelques heures après la dispersion d'une nouvelle manifestation contre la loi travail à Paris qui a rassemblé à Bastille entre 20.000, selon la police, et 60.000 personnes, selon les syndicats. En fin d'après-midi, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'était félicité d'une manifestation sans "casse, ni heurts, ni blessés".

V.R. avec AFP