BFMTV

Les lycéens, toujours mobilisés, vont manifester

Manifestation des lycéens à Nantes mardi dernier. Plusieurs centaines de lycées restaient bloqués ou perturbés jeudi par le mouvement contre la réforme des retraites et leurs syndicats préparent les premières grandes manifestations autonomes de jeunes. /P

Manifestation des lycéens à Nantes mardi dernier. Plusieurs centaines de lycées restaient bloqués ou perturbés jeudi par le mouvement contre la réforme des retraites et leurs syndicats préparent les premières grandes manifestations autonomes de jeunes. /P - -

PARIS (Reuters) - Plusieurs centaines de lycées français restaient bloqués ou perturbés jeudi par le mouvement contre la réforme des retraites et...

PARIS (Reuters) - Plusieurs centaines de lycées français restaient bloqués ou perturbés jeudi par le mouvement contre la réforme des retraites et leurs syndicats préparent les premières grandes manifestations autonomes de jeunes.

Selon le ministère de l'Education nationale, 312 lycées sont bloqués ou perturbés, soit 7,25% du total des établissements. Le syndicat lycéen FIDL annonce pour sa part un chiffre de 1.300 lycées mobilisés dont 700 bloqués ou pratiquant le "barrage filtrant" à leurs entrées.

"La force et la puissance du mouvement lycéen ne faiblit pas et la détermination des lycéens est chaque jour plus forte contre la réforme actuelle des retraites", dit la FIDL dans un communiqué. "Aujourd'hui, les lycéens exigent une autre réforme pour ne pas être une génération sacrifiée".

A Paris, le défilé des jeunes devait partir de Jussieu, près des universités, en début d'après-midi, pour rejoindre la place Denfert-Rochereau via la place d'Italie.

Malgré les appels du gouvernement à la responsabilité de leurs parents, et les avertissements sur le risque d'incidents, la mobilisation se maintient dans les établissements scolaires.

Les syndicats lycéens estiment que les jeunes sont concernés par le recul de l'âge légal de la retraite à 62 ans car, selon eux, la réforme va maintenir au travail des salariés âgés et donc compromettre davantage les perspectives de premier emploi.

Des forces de sécurité importantes devraient être déployées autour des cortèges de jeunes. Des incidents impliquant souvent d'autres jeunes étrangers aux manifestations se sont produits ces derniers jours, notamment en région parisienne et à Lyon.

Thierry Lévêque, édité par Patrick Vignal