BFMTV

Le dossier de Jean Moulin aux Archives nationales

Jean Moulin en octobre 1940.

Jean Moulin en octobre 1940. - -

Le résistant avait été arrêté le 21 juin 1943 à Caluire, près de Lyon. Torturé, il est mort en gare de Metz moins de trois semaines plus tard.

Le 21 juin 1943, Jean Moulin était arrêté à Caluire, près de Lyon par le chef local de la Gestapo Klaus Barbie. 70 ans plus tard, la France rend hommage ce vendredi à la figure de la résistance.

Une commémoration officielle a été organisée dans la matinée à Lyon, en présence du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Dépôt de gerbe par Jm ayrault @yohanphi pic.twitter.com/jJ7h9p0hyB
— Thierry Philip (@ThierryPhilip) June 21, 2013

Le dossier de Jean Moulin sera ensuite versé dans l'après-midi aux Archives nationales. Une cérémonie aura lieu à 16h30 place Beauveau, avec Manuel Valls et Aurélie Filippetti. Le ministre de l’Intérieur remettra à son homologue de la Culture le dossier administratif du résistant, entré dans l'administration préfectorale en 1922.

Mort le 8 juillet 1943

Préfet de 1937 à 1940, premier président du Conseil national de la Résistance (CNR), dont la réunion constitutive s'était tenue le 27 mai 1943 à Paris, Jean Moulin avait été arrêté moins de quatre semaines plus tard à Caluire (Rhône), sur les hauteurs de la Saône.

Torturé, l'unificateur de la Résistance n'avait pas parlé et était mort le 8 juillet suivant en gare de Metz, dans le train qui le transférait vers l'Allemagne.